Léandro Bailly et Lamin Colley ont rejoint la Raal. Avant un arrière latéral gaucher ?

La trêve n’a pas été synonyme de vacances complètes à la Raal. Les joueurs ont repris l’entraînement le 26 décembre alors que le staff entérinait les venues de Léandro Bailly et Lamin Colley.

Ces deux nouveaux éléments à vocation offensive s’entraînent désormais avec la meute pour étoffer un secteur qui n’affichait le rendement espéré jusqu’à présent et qui a vu partir Falzone et Wauters.

"On ne voulait pas bouleverser le noyau", dévoile Frédéric Taquin. "Pour Lamin, on a visionné ses prestations via un gars qui a un réseau en France et en Angleterre. Évidemment, dans ce cas-ci, et c’est tout nouveau pour nous, il faudra le loger et tout le reste."

Testé début décembre, l’Anglais d’origine gambienne formé à Leeds a donc répondu aux attentes du staff louviérois et a signé officiellement il y a une semaine, quelques jours après l’officialisation de Léandro Bailly.

"Bailly, on le voulait déjà pour entamer cette saison mais il a préféré partir à Durbuy pour découvrir autre chose. Toutes les fois où j’ai été visionner Durbuy m’ont confirmé tout ce que je pensais de lui. Je suis donc vraiment content de l’avoir. Que ce soit Lamin ou Léandro, il nous fallait des joueurs qui avaient aussi humainement les qualités pour s’intégrer au groupe. C’est même l’un de nos critères les plus importants. On est vraiment ravi. On a les joueurs aux postes où l’on veut."

Si le championnat (et le derby face à l’URLC) pointe déjà le bout de son nez, on reste encore attentif aux opportunités à la Raal. "Au départ, on voulait trois joueurs. Les portes ne sont donc pas fermées. Des gars sont en tests, notamment en espoirs. On aimerait bien aussi trouver un arrière latéral gaucher comme Greg Lazitch, venu cet été pour ça et qui a pris possession du milieu. On parle aussi de Kaminaris (NdlR : il s’entraîne avec la Raal alors que l’Olympic reprenait ce mercredi) chez nous mais il n’y a absolument rien."

Avant le derby , la Raal affrontera Ganshoren et Braine vendredi et dimanche. Le staff fera tourner son effectif. "Impossible de trouver une équipe de D1 amateurs. Liège, Alost ou Molenbeek, cela nous est interdit par la police. Châtelet avait déjà son programme. Je n’avais pas envie d’aller en D2 flamande. Mais Ganshoren, ça joue bien et Braine, c’est quasi déjà la D2. Je me réjouis en tout cas de revoir à nouveau Nico Maeyens."