Coup de théâtre ce matin avec la crevaison du confortable leader Ott Tanak. Le pilote Toyota chute à la 9e place. Thierry remonte à la 6e et reprend la tête du Mondial virtuel.

Incroyable coup de théâtre ce matin au Rallye d'Espagne. Après l'annulation de la première spéciale pour raisons de sécurité et une domination des Toyota chaussées des pneus full pluie lors de l'ES9, Ott Tanak, leader avec 32.9 d'avance a été victime d'une crevaison dans l'ES10. L'Estonien a perdu 1'43 dans la spéciale et chuté à la 9e place du classement général à 1.02 du nouveau leader Dani Sordo.

Très en forme devant son public, l'Espagnol ne possède toutefois que trois petits dixièmes d'avance sur la Toyota de Jari-Matti Latvala revenu au grand galop ce matin grâce à un meilleur choix de pneus. « Il va être difficile de résister au retour de Jari-Matti, mais je vais tout donner. Je rêve de m'imposer devant mon public, » confessait le pilote Hyundai.

En jeu également des points très importants pour le championnat constructeurs.

Avec la nouvelle déconvenue d'Ott Tanak, c'est tout le rallye qui se trouvait relancé avec désormais les cinq premiers groupés en 13.1

Derrière Dani Sordo et Jari-Matti Latvala, on retrouve en effet Elfyn Evans à 8.6, Sébastien Loeb qui n'a plus roulé sous la pluie depuis 6 ans à 11.1 et Sébastien Ogier 5eme à 13.1.

Quant à Thierry Neuville, 9ème ce matin, il est déjà remonté au 6e rang (à 32.4) grâce à un 5e puis un 3e chrono mais en profitant aussi de la décevante boucle de son équipier Andreas Mikkelsen, complètement à l'arrêt sur le mouillé, la nouvelle faute de Craig Breen et la crevaison d'Ott Tanak.

Désormais, notre compatriote a récupéré son leadership virtuel au championnat. Mais il reste une boucle à disputer cet après-midi dans des conditions toujours très délicates sous la pluie et il va maintenant devoir résister au retour des Yaris WRC d'Esapekka Lappi moins de six secondes derrière lui, mais aussi d'Ott Tanak à trente secondes de la Hyundai du Belge.