Le jeune homme est l’un des meilleurs karatékas U21 d’Europe et doit le confirmer à l’Euro cette semaine.

Une délégation de 22 karatekas belges est arrivée à Alborg (Danemark) ce mercredi matin pour y disputer les championnats d’Europe Cadets, Juniors et U21. Parmi eux, deux Namurois, Ophélie Mulolo (U21 Kumite, +68) et surtout Yassine Bouchahrouf (U21 Kumite, -60), le seul à avoir ramené une médaille l’année passée.

"Décrocher le bronze était complètement inattendu", confie-t-il d’emblée. "J’entamais ma première année de médecine et je sortais d’une grosse session d’examens en janvier. Je n’étais pas prêt physiquement et je savais que je devrais compenser ce déficit par de la stratégie alors que j’ai plutôt l’habitude d’aborder mes combats comme un bourrin (rires)."

Un déclic s’est également produit après une victoire face à un ancien vice champion du monde junior. L’Andennais aborde cette édition sans se mettre plus de pression même si la préparation a été nettement plus soutenue.

"Je recommence ma première année et je n’avais qu’un seul examen, très tôt sans la session. Depuis le 4 janvier, je me suis astreint à 20 heures de karaté par semaine. Je me suis entraîné à Andenne (NdlR : avec son papa et coach Youssef) et j’ai pu aller au club de Valenciennes pour rencontrer de plus solides oppositions. Je veux décrocher le meilleur résultat possible mais je ne ressens aucune obligation. Me mettre du stress serait le meilleur moyen de perdre une partie de mes capacités."

Yassine est le meilleur U21 belge dans sa catégorie de poids mais également vice-champion de Belgique Senior alors qu’il n’a que 20 ans. "J’ai été battu par Michaël Dassoul qui gravite autour de la dixième place mondiale. Ce n’était pas la première fois que je le rencontrais et j’ai déjà remporté des combats face à lui. C’est encourageant mais le chemin est encore long. J’ai le statut d’espoir sportif international mais je ne disputerai ma première grande compétition européenne séniore qu’au mois de mars à Salzbourg." Tout en menant de front ses études de médecine, vivre du karaté étant quasiment utopique. En attendant, focus sur cet Euro. Yassine représentera également la Belgique en Kata ce vendredi mais sans réel objectif. C’est dimanche que la deuxième tête de série européenne tentera d’assumer son statut.