Le parcours 2019 du Tour devrait être bien montagneux, ce qui inspire le coureur wallon.

Le Tour de France sera présenté ce jeudi matin, au Palais des Congrès, à Paris. Une Grande Boucle que Maxime Monfort rêve de pouvoir retrouver à son programme la saison prochaine. "Ma position n’a pas changé, j’ai toujours autant l’envie d’y retourner avant la fin de ma carrière", commente le coureur de Lotto-Soudal. "Surtout après avoir appris qu’une partie de l’équipe me voulait dans la sélection cet été… Ma non sélection en 2018 me motive encore plus pour y être en 2019."

Le parcours, annoncé montagneux, motive également celui qui a disputé 19 Grands Tours au cours de sa carrière, dont six Tours de France. "Oui, d’après les échos qui circulent, cela pourrait bien me convenir avec un tracé qui devrait être bien montagneux, avec beaucoup d’arrivées en altitude et des cols que je connais bien", explique-t-il encore. "Le Grand Départ en Belgique sera particulier. C'est bien qu'il soit fait en l’honneur d’Eddy Merckx. Il le mérite ! Je suis d’ailleurs content qu’il se soit rabiboché avec l’organisation du Tour de France ! Personnellement, ce Grand Départ à Bruxelles ne sera sans doute pas aussi fort émotionnellement que le Grand Départ que j’ai vécu à Liège, en 2012. Même si c’est très bien pour la Belgique d’accueillir à nouveau le lancement du Tour. Je jetterai certainement un coup d’œil quand le parcours officiel sera dévoilé, ce jeudi. En espérant y être l’été prochain."

Âgé de 35 ans, Maxime Monfort n'a pas encore disputé le Tour de France pour le compte de Lotto-Soudal, où il évolue depuis la saison 2014. Il a disputé le Tour de France en 2008 avec Cofidis, en 2009 et 2010 avec HTC-Columbia et en 2011, 2012 et 2013 avec Leopard-Trek et RadioShack.