Tiesj Benoot quitte Lotto Soudal pour Sunweb, a annoncé mercredi la formation allemande, avec laquelle le coureur belge de 25 ans s'est lié jusqu'en 2021.

Tiesj Benoot n'a porté que le maillot de Lotto Soudal depuis ses débuts dans le peloton professionnel en 2015. Il s'est fait remarquer dès sa première année pro en terminant 5e de son premier Tour des Flandres. Il a collectionné les places d'honneur (2e du Tour de Belgique 2015, 5e du GP de Montréal 2015, 3e du Circuit Het Nieuwsblad 2016, 3e de la Flèche Brabançonne 2017, entre autres) avant de signer son premier succès en s'adjugeant l'édition 2018 des Strade Bianche, ce qui reste son unique victoire à ce jour.


Cette saison, le Gantois, 4e de Tirreno-Ariatico l'an dernier, a terminé 4e du Tour de Suisse, 5e des Strade Bianche, 5e d'A travers la Flandre et 9e du Tour des Flandres.

Benoot, 20e de sa première Grande Boucle en 2017, a aussi pris part à son troisième Tour de France, qu'il a terminé en 59e position. Il s'est notamment classé 2e de la 9e étape à Brioude, battu par le Sud-Africain Daryl Impey, et 4e de la 12e étape à Bagnères-de-Bigorre, dans les Pyrénées.

"Je cherchais une équipe ayant une approche professionnelle et scientifique où je pourrai franchir un palier dans ma carrière. C'est pourquoi j'ai choisi Sunweb", déclare Tiesj Benoot sur le site de sa future équipe. "Je me réjouis de rejoindre le solide groupe des spécialistes des classiques de l'équipe. Je pense pouvoir signer de beaux résultats dans les années qui viennent. Ma principale ambition est de continuer à grandir comme coureur et de traduire cela par des résultats avec l'équipe".

"Nous suivons Tiesj depuis un moment", avance Marc Reef, directeur sportif de Sunweb. "Dès ses débuts professionnels, il a prouvé que c'était un coureur toujours présent dans les finales des classiques flamandes. Il a déjà été à deux doigts d'en gagner une. Il a aussi montré sa polyvalence dans des courses comme Tirreno Adriatico, le Critérium du Dauphiné et le Tour de Suisse, prouvant qu'il est très fort. En plus d'apporter sa puissance dans notre équipe de classiques aux côtés de garçons comme Michael Matthews et Soren Kragh Andersen, nous allons essayer d'accrocher des résultats dans les courses à étapes plus difficiles".