Elise Mertens (WTA 20) a poussé un petit ouf de soulagement lundi après avoir franchi avec succès le premier tour de la Rogers Cup, tournoi WTA Premier sur dur doté de 2,83 millions de dollars disputé à Toronto au Canada. 

La Limbourgeoise, 23 ans, a émergé en trois sets, 3-6, 6-3, 6-1, contre la Biélorusse Aliaksandra Sasnovich (WTA 46), 25 ans.

"Je suis contente d'avoir remis de l'ordre après ma défaite à San Jose et d'avoir remporté cette première victoire sur dur", a-t-elle confié à Belga. "Cela fait du bien pour la confiance. Je ne me sentais pas très bien la semaine dernière et j'avais eu beaucoup de difficultés à trouver mes marques contre Ahn, qui se déplaçait très bien. Même si ce n'est pas une excuse. Ici, je me suis bien battue pour renverser la situation après la perte du premier set."

Quart de finaliste l'an dernier au Canada, Elise Mertens a en effet souffert pendant un set et demi avant de prendre l'ascendant contre Aliaksandra Sasnovich. Elle a dû notamment sauver quatre balles de break dans le premier jeu de la deuxième manche. En guise de récompense, la N.1 belge aura droit à un duel de prestige contre une certaine Serena Williams (WTA 10), 37 ans, finaliste du dernier Wimbledon.

"Sasnovich a commencé très fort et il a suffi d'un break pour que le set soit joué. Garder son service était donc un must. Il fallait aussi jouer de manière plus directe, car quand elle touchait bien la balle, il n'y avait pas grand-chose à faire. J'ai dès lors essayé de viser un peu plus son coup droit et de venir au filet. Et cela a bien fonctionné. J'espère que je pourrai faire bonne figure contre Serena...", a-t-elle conclu.