Gianni Zanatta, président de Péruwelz, estime que oui: "On ne refuse jamais une montée".

Deux matchs à gagner pour atteindre la D3. L’équation sera la même pour les quatre équipes de P1 engagées au tour final. Une accession engendre toujours sa part de réorganisation, à la fois sportive, financière et structurelle.

"Mais on ne refuse jamais une montée, on s’adapte à chaque fois, assure Gianni Zanatta, le président du Péruwelz FC, qui accueille le PAC ce jeudi à 18 h 15. Nous sommes prêts à supporter une montée en D3. On veut y aller, même si, je le rappelle, nous ne sommes certainement pas les favoris dans ce tour final."

Le président du PFC n’entend pas s’adresser de manière spéciale aux joueurs avant la rencontre. "Je pense que le comité est suffisamment proche des joueurs durant toute la saison pour que ces derniers sachent ce qu’on attend d’eux. De toute façon, je n’aime pas me mêler du sportif et ce n’est pas mon rôle. Je laisse cet aspect à Jonathan Krys, notre T1."

Gianni Zanatta estime qu’une montée ne chamboulerait pas non plus toute l’organisation du club. "Au niveau de l’équipe Premières, non. Maintenant, du côté des équipes de jeunes, peut-être, puisqu’elles auraient sans doute l’occasion d’évoluer à un niveau supérieur. Pour en revenir à notre équipe A, en cas de montée, il faudrait réaliser quelques transferts mais en tant que gestionnaires, nous essayons de faire des économies sur tout ce qui est possible et nous resterons raisonnables, quoi qu’il se passe. Pas question de faire des folies. Le recrutement s’effectuera en fonction de nos moyens."

À y réfléchir de plus près, Gianni Zanatta fait remarquer que c’est sans doute la bonne année pour monter. "Pourquoi ? Tout simplement parce que cette saison ne nous aura pas coûté trop cher. Parfois, quand vous voulez monter, vous essayez d’attirer des joueurs de l’échelon supérieur qui coûtent cher et au final, vous n’êtes même pas certains d’arriver à vos fins. Ce n’est pas notre cas."

Sans trop grandes prétentions en début de saison et avec un effectif miné par les blessures, Péruwelz est parvenu à décrocher son billet pour le tour final. Les joueurs aimeraient poursuivre cette belle aventure.