Deuxième clean sheet de suite pour Maxence Dannel qui semble véritablement monter en puissance.

En voie de revalidation après son succès à domicile face à Wavre, Tournai a réalisé le coup parfait en s’imposant à Jette qui occupait alors la tête du championnat. Un succès qui est aussi, en grande partie, à mettre au crédit de Maxence Dannel, le portier des Sang et Or.

Maxence, après cette belle victoire, on peut dire que Tournai est de retour ?

"Je crois qu’on peut le dire. D’autant plus qu’après notre succès face à Wavre, on savait qu’on allait être attendu. On s’est déplacé chez le leader sans Frutos, suspendu, et plusieurs blessés. Seulement, qu’importe qui était sur le terrain, tout le monde s’est donné à fond. On sent que quelque chose a changé dans le groupe et c’est positif."

À titre personnel aussi, voilà un deuxième match sans avoir encaissé et avec, en prime, ce penalty stoppé !

"Après mes deux grosses saisons, j’étais forcément attendu. J’ai connu un coup de moins bien en début de saison. Ce penalty, je ne l’aurais peut-être pas sorti il y a trois semaines. J’ai eu un peu de chance mais il y a surtout énormément de travail derrière. Je bosse énormément à l’entraînement pour être irréprochable."

C’est l’état d’esprit qui a changé dans ce groupe ?

"Clairement ! On a retrouvé un vrai groupe, une vraie équipe. On se retrouve tous dans le discours cohérent du coach, on avance dans la même direction. On voit sur le terrain les attaquants qui viennent défendre. À Jette, on voyait tout le monde tacler !"

Quel est l’objectif du groupe désormais ?

"Il va d’abord falloir confirmer contre le promu ce samedi, ce qui sera d’abord le plus dur. Il faut refaire du Varenne un stade où nous enchaînons les victoires. Ensuite, nous allons prendre match après match jusqu’à la fin de la première tranche. Nous aviserons par la suite. Les objectifs fixés dès le début de la saison ont peut-être amené trop de pression dans notre groupe assez jeune."