Le club organise ce week-end un événement international avec la volonté de promouvoir le volley féminin.

Nom de code : Diôle international women’s volley-ball week-end. Ces 7 et 8 septembre, le Promo Volley Basècles lance son premier rendez-vous international depuis le hall des sports. Le projet a germé dans l’esprit de Robert Schram, responsable communication du club.

"Je suis Néerlandais mais j’habite en Belgique depuis 1995 et ma fille joue ici. Il y a deux ans, j’avais organisé un voyage dans mon village natal, Huizen, dont l’équipe avait joué contre Basècles. Je m’étais alors dit que j’allais l’inviter en Belgique. Huizen a proposé de venir avec sa première équipe, qui évolue en topdivisie. De là est venue l’idée d’organiser un événement autour du volley féminin."

Restait donc à trouver d’autres équipes. "Blaasveld, près de Willebroek, qui évolue en Ligue B, a accepté notre invitation, tout comme Nivelles, une N2 qui vaut une Ligue B. Huizen, Blaasveld et Nivelles disputeront un tournoi ce samedi."

La journée de dimanche offrira aussi plusieurs rencontres, à commencer par un derby de P4 entre Basècles et Péruwelz. Le match de gala aura lieu à 14 h et opposera Huizen à Lendelede, qui joue en Ligue A. Enfin, la N3 de Basècles rencontrera la N2 de Tchalou.

"Nous avions contacté l’équipe A de Tchalou dans l’optique du match de gala mais elle sera en stage en Pologne, poursuit Robert. L’entrée sera gratuite durant tout le week-end pour que tout le monde puisse profiter du spectacle. Nous ne voulons en aucun cas faire de concurrence au tournoi de Frasnes, qui aura lieu prochainement. Nous n’avons pas le même budget. Les dirigeants de ce tournoi seront d’ailleurs présents. Nous avons aussi invité la fédé et tous les présidents des clubs du Hainaut. Nous organisons cet événement avec les 20 ans du club en toile de fond. L’idée serait d’en organiser un tous les deux ans."

Le club s’est associé à la brasserie des Carrières et à sa célèbre Diôle. "Un partenaire qui nous a toujours soutenus, assure Marine Debevere, responsable de l’événementiel au PVB. "L’objectif est aussi de mettre un coup de projecteur sur notre discipline, dont on ne parle pas assez."

Le week-end servira de mise en jambes non seulement aux équipes mais aussi aux arbitres avant la reprise.