Les résultats du week-end permettent aux Picards de conserver trois points sur Kersken.

Samedi en finale du tournoi de Wieze, Thieulain avait décidé de maintenir Donatien Delbecq sur le banc, en prévision du déplacement du lendemain à Baasrode.

Face à l’équipe locale, en ouverture, les Leuzois font la différence en bout de course (5-5, 5-7), après avoir cependant effectué la course en tête. En finale face à Kerksken (sans Monnier), les Canaris démarrèrent en force. Malheureusement, ils ne parvinrent pas à mettre à profit cette cassure initiale (0-2).

La devanture alostoise, largement sollicitée en raison d’un vent contraire à la livrée, fit en effet la différence. Kerksken aligna six jeux de suite et n’en concéda finalement plus qu’un : 7-3.

Les Hennuyers auraient-ils caché leur jeu, quitte à perdre un nouveau duel face à leur principal concurrent dans la course aux écussons ?

Thieulain, au grand complet, a en effet montré un tout autre visage à Baasrode, le troisième ténor de l’élite. Le suspense n’a pas excédé les deux premiers jeux, les Assurés égalisant à 1-1 avant de littéralement disparaître de la circulation. Joos, dans la pratique le seul à répondre (avec dans une moindre mesure Devan Cassart), était logiquement évité.

William Cassart descendait à corde à la reprise. Personne ne parvenait à relever la tête. Il faut dire que les visiteurs jouaient particulièrement bien le coup dans le carré d’envoi, mettant à profit le vent de travers pour servir dans les pieds de leurs adversaires. Thieulain enfonçait le clou en ne concédant rien : 1-13 ! Un tel résultat sur le Molenberg, cela n’est pas arrivé souvent.

Ce verdict permet aux Picards, à deux journées du terme de la phase régulière, de conserver leurs trois points d’avance sur Kerksken, net vainqueur à Isières (4-13).