Le gratin de l’haltérophilie débarque à Tournai ce samedi.

Dans la salle du crossfit Tournai, dans le zoning d’Orcq-Marquain, le crossfit Tournai club haltérophilie prend du galon et va accueillir ce samedi 9 février une manche (1er tour) du championnat de Belgique d’haltérophilie par équipes.

"Il y aura des Flamands et des Wallons et 7 à 8 clubs seront représentés, soit un total de plus de 70 participants, hommes et femmes, répartis sur 5 ou 6 plateaux", indique Stefano Vassallo, Montois d’origine, qui gère la salle et le club. "Comme aux JO, il y aura de l’arraché et de l’épaulé-jeté, avec trois essais dans chaque mouvement. Le total des points sera comptabilisé, en fonction bien entendu du poids de l’athlète."

Stefano a ouvert le club d’haltérophilie avec Kriss Larcin, un ancien pro du MMA. À 32 ans, Stefano possède un beau palmarès en individuel avec deux titres de champion de Belgique acquis en 2016 et 2017 en -69 kg. À la base, il avait débuté avec le foot. "Je suis venu au crossfit pour me préparer physiquement. Le crossfit mélange plusieurs disciplines. Chacun peut progresser à son rythme. On adapte le programme à la personne. Après, comme j’aimais beaucoup l’haltérophilie, une des composantes du crossfit, je me suis dirigé plus vers ce sport. Ce que j’apprécie, c’est l’intensité des efforts."

La discipline souffre pourtant toujours d’une image sulfureuse due à plusieurs affaires de dopage. Stefano en est conscient. "Ce sport est mal perçu et j’en avais moi aussi une image un peu sombre. Mais il y a des tricheurs comme dans d’autres disciplines. Je préfère voir le côté positif : les capacités d’équilibre, de puissance et de coordination qui sont nécessaires. C’est un sport complet. Des contrôles antidopage, il y en aura bien entendu samedi."

Le premier plateau sera actif dès 11 heures à la rue du Serpolet (n°23), dans le zoning.