À l’image de Jeffrey Delberghe, plusieurs joueurs ont resigné. Pour la P1 ou la P2.

Estaimbourg se bat pour sa survie en P1. La saison est difficile pour les Tanneurs mais l’AC n’abdique pas, au contraire. En témoigne le nul ramené de Pâturages. "Et encore, nous prenons un bête goal. Nous devions revenir avec les trois points", indique Jeffrey Delberghe, auteur de l’ouverture du score ce dimanche.

À l’instar d’autres joueurs, le buteur d’Estaimbourg a déjà resigné pour la saison prochaine alors même qu’il ignore encore dans quelle division l’équipe évoluera. "Je me sens bien à Estaimbourg et je ne vois pas pourquoi j’irais voir ailleurs. En plus, Greg Beukenne et Quentin Winberg continuent à la tête de l’équipe et c’est un paramètre qui a joué dans ma décision."

Comme tout le monde, Jeffrey envisage deux issues possibles en cette fin de saison. "Si nous descendons en P2, nous essaierons de jouer le tour final voire même le top 3. Mais nous aimerions rester en P1. Trois points seulement nous séparent d’Anderlues et du sauvetage, donc rien n’est perdu."

Jeffrey assure qu’Estaimbourg a le niveau. "Il nous manque juste un petit truc, un peu d’expérience. Pour ma part, j’en suis à sept buts. Pour une première en P1, ce n’est pas mal. Mais c’est collectivement que nous allons nous en sortir. Il faudra encore gagner plusieurs rencontres mais nous en sommes capables."

Quoi qu’il arrive, il n’y aura pas de révolution de palais la saison prochaine. "Deux ou trois joueurs vont partir et deux ou trois autres vont arriver mais globalement, l’ossature restera la même, explique Jeffrey Delberghe. Si jamais nous venions à nous maintenir en P1, il faudrait alors se renforcer un peu plus."

Estaimbourg doit encore accueillir deux concurrents directs, Neufvilles et Anderlues. Prochain match samedi soir (19 h) avec la venue du PAC.