Hervé Duelz a disputé sa première compétition automobile à 50 ans.

Ça y est ! À 50 ans, Hervé Duelz a réalisé son rêve le week-end dernier. Il a pris part à sa première compétition automobile sur le circuit de Zolder en Youngtimer Cup. Un moment qui restera à jamais gravé dans l’esprit du Basèclois.

En ouverture des 24 heures de Zolder, le pilote a donc pu effectuer deux manches de 30 minutes chacune au volant de sa BMW E36 IS. "La plus lourde et la moins puissante du plateau", rigole-t-il.

Et pour sa toute première épreuve officielle, Hervé a relevé le gant avec panache et une deuxième place finale dans sa catégorie. "Il y avait sur la ligne de départ 60 véhicules, dont des Ford GT40 qui ont gagné au Mans dans les années soixante et qui ont 300 chevaux. Moi, j’en avais 140 sous le capot."

Hervé a éprouvé de bonnes sensations et à aucun moment, il ne s’est senti en danger. "En course, c’est à la limite plus facile que lors des entraînements car au moins, tout le monde prend les mêmes trajectoires. Mais c’est aussi un combat car tout le monde veut figurer en tête. J’ai lutté avec mes armes et je me suis mieux senti dans la deuxième manche, lors de laquelle je n’ai plus commis les mêmes erreurs qu’au cours de la première. "

C’est au sein de l’écurie Carlier Racing qu’Hervé a accompli sa course. Et l’aventure avec André et Petra Carlier va se poursuivre la saison prochaine. "J’effectuerai soit le championnat, qui se dispute sur cinq courses, ou alors les 24 heures de Zolder. En fait, l’équipe a remarqué que je m’étais montré régulier pour ma première compétition et que j’étais donc peut-être plus un pilote d’endurance que de sprint. Donc, nous verrons. Quoi qu’il en soit, je suis content de pouvoir m’entraîner régulièrement."

Et alors que c’est en achetant un Groupon pour le circuit de Zolder en 2018 qu’Hervé avait effectué ses premiers tours de piste avec Petra Carlier, il est aujourd’hui passé de l’autre côté de la barrière en accompagnant les novices. "Je suis au volant avec eux pour les premiers tours de circuit. Ensuite, quand c’est le client qui commence à conduire, c’est Petra qui prend le relais et qui se met à ses côtés. Quand André Carlier effectue des réglages sur ses voitures, je sers aussi en quelque sorte de pilote d’essai."

Geoffrey Devaux