Sander Elen est le nouveau maillot jaune, mais il n'a que trois secondes d'avance sur Sander de Pestel, qui a remporté le contre-la-montre de Doische, ce samedi.

Trois secondes. Trois secondes séparent les deux premiers coureurs du classement général. Sander De Pestel s’est montré le plus rapide, ce samedi, sur le contre-la-montre de Doische, sur une distance de vingt kilomètres, dans le cadre de la quatrième étape du Tour de Namur. Avec sa prestation dans ce chrono compliqué à gérer avec le vent, il est à trois secondes du nouveau maillot jaune, le Limbourgeois Sander Elen. 

Cela promet donc d’être passionnant, ce dimanche, pour la dernière étape du 72eTour de Namur. Avec une étape entre Spy et la Citadelle de Namur. Qui propose plusieurs côtes pour faire la différence. Comme celle de Tienne-aux-Pierres, avant la montée de la Route Merveilleuse. "Je suis très content avec cette victoire, car je reviens de loin", commente Sander De Pestel. "J’ai été blessé après une chute au printemps. Et il y a eu le décès de Bjorg Lambrecht, qui m’a marqué, car c’était un ami. Cette victoire, c’est pour lui."

Et on sent qu’il en veut plus. " Oui, maintenant, nous allons essayer d’aller chercher la victoire finale pour notre équipe Lotto-Soudal U23." 

Avec lui. Mais aussi avec Ward Van Hoof, le troisième du général, qui n’est qu’à 13 secondes du maillot jaune. Ou avec Steven Pattyn, le vainqueur de Rochefort, qui est à 50 secondes.