Les Allous accrochent le leader d’un but (ultra) tardif.

"Très fier des joueurs qui ont été très réceptifs durant les entraînements puis très solidaires durant toute la partie. J’aurais exprimé la même fierté dans le cas d’une défaite qui sembla consommée, mais la réussite nous a souri dans le temps ajouté. Ce n’est que du bonheur pour le groupe qui a été courageux", énonça Eddy Broos suite au partage arraché par son équipe de Tamines contre le CS Brainois, leader de la série.

La "RJST" livra une fort belle prestation contre la solide phalange brabançonne. Martin puis Mollet furent tout proches d’ouvrir méritoirement le score. Devant ses filets, Robert contra ce qui devait l’être, et fut aidé par un poteau sur essai de prêt de Vlaminck puis remercia Mathy qui dégagea sur la ligne de but un envoi de Depotbecker.

La seconde période fut plus délicate pour les Sambriens, privés de ballon et contraints de s’accrocher en défense. Le groupe tint jusqu’à un quart d’heure du terme avant de céder suite à un coup de coin. Les Namurois restèrent appliqués, ne se désunirent pas et purent empêcher les Brabançons, qui continuaient d’être menaçants, de faire le break.

En fin de partie, vinrent quelques phases de "hourra football". Après 5 minutes 20 secondes de temps ajouté, Depril délivra de la droite un coup franc type "corner rapproché".

Dans la mêlée, Dylan Jeanmart mit le ventre pour égaliser et provoquer le délire général…