Revenu à Loyers, Jessim Tadjenant réalise un gros début de saison.

"Je n’ai pas à me plaindre", commence-t-il. "Je suis tombé dans un groupe très soudé, collectif, familial. L’équipe me met en confiance, sans oublier le coach, c’est pour ça que je réussis."

Une réussite matérialisée au classement des buteurs. "Outre deux ou trois assists, j’en suis à huit buts. C’est déjà plus que lors de toute la saison dernière (NdlR : 7). "J’espère que cela va continuer, je ne veux pas baisser de rythme. Ceci dit, mon compteur personnel n’est pas l’objectif principal. L’objectif, c’est d’aller le plus haut possible avec l’équipe." N’empêche que, sur ces bases-là, il peut viser le titre de meilleur buteur de la P1. "Pourquoi pas ? Mais vu les trois gros attaquants de Tamines, ce sera compliqué."

Cette saison, il évolue principalement sur le flanc droit et un peu du côté gauche, mais sa position a en tout cas évolué. "Dans le passé, j’ai toujours joué en n°10. Mais suite à mes blessures - j’ai été trois fois blessé aux ligaments croisés -, j’ai perdu un peu de poids et j’ai gagné en rapidité. On m’a placé comme flanc et cela s’est bien passé."

Ce qui se passe bien aussi, c’est le début de campagne des Loyersois, avec une 3e place ex æquo avec Biesme. Les dernières semaines ont toutefois été un peu compliquées. "Avec nos deux défaites contre Beauraing et Profondeville, notre orgueil en a pris un coup. Nous avons bien réagi face à Rhisnes (NdlR : victoire 1-0)."

Enchaîner ce dimanche sera très compliqué, avec un déplacement chez le leader Tamines, auteur d’un 33/33. "Il va falloir cravacher, se donner, toute l’équipe doit le faire. Il faudra mettre le pied, bien construire et être bien en place. Avoir de l’appréhension face à une telle équipe ? Je ne dirais pas ça. On a tous un petit objectif de ‘coincer’ Tamines, mais un nul là-bas serait déjà une victoire."