Les Namurois profitent du faux pas de Braine et reviennent à 4 unités du leader.

Les Namurois ont fait la belle opération du week-end, profitant du partage de Braine pour se rapprocher du leader et ainsi espérer une promotion directe. Si la qualité dans le noyau à la disposition de Jean-Claude Bodart est incontestable, le score est particulièrement sévère pour les locaux qui ont maîtrisé la première demi-heure et n’auraient pas volé un avantage au marquoir. Mais quand les avants locaux étaient un peu moins maladroits, Aromatario faisait la différence avant que son secteur offensif n’entre en piste.

La partie aurait aussi pu tourner si M. Soors, par ailleurs très bon, avait sanctionné comme il se doit un coup de coude de Bojovic sur Debole. Le Montois, qui venait déjà d’être averti, réagissait on ne peut plus mal et mettait ses partenaires dans l’embarras.

Les Merles punissaient les Hennuyers en trois minutes et tout était dit.

"On n’a pas fait un bon premier quart d’heure mais une fois que ça a démarré et qu’on a respecté les consignes, on a contrôlé la partie , confiait le T1 namurois. J’ai été surpris qu’ils n’alignent pas Garcia Dominguez et ça nous a facilité un peu la tâche. Mais on a joué avec une grosse maturité, une fois qu’on a pressé comme je l’avais demandé."

Et par rapport à Braine… "Si on avait arrêté les matchs à la 80e, Braine aurait neuf points de retard. Mais c’est le foot."

Sauf que cette fois, Braine n’a pas gagné !