Pour le seul derby namurois de la série (face à Loyers di. 15h), Boninne B aura fort à faire face à l’ogre loyersois.

Ce sont les deux seules équipes namuroises de cette série, mais tout les oppose. Tandis que Boninne B, promue, va devoir monter en puissance pour assurer son maintien au plus vite, rien n’arrête Loyers. Les Rouges ne font pas dans le détail malgré plusieurs absences de longue durée et des entraînements rarement effectués en nombre suffisant.

Elles en sont ainsi à treize victoires en autant de rencontres et sont candidates toutes désignées au titre. Et leur écrasante victoire face à Mons (103-46) samedi dernier, n’a fait que confirmer cette suprématie.

Le Boninne B de David Roussaux est donc prévenu.

"C’est effectivement le plus gros morceau qu’on puisse imaginer", confirmait-il. "On sort d’une prestation honorable face à Huy (NdlR : défaite 58-44). Il faudra s’en servir, même si je pense qu’on avait la place pour passer. Mais bon, Huy joue dans une autre cour que nous. Et Loyers, c’est encore autre chose."

L’important sera donc d’abord de penser à la suite, qui s’annonce cruciale. Après ce derby, les Jaunes enchaîneront par trois rencontres face aux concurrents directs que sont Mons, Genappe et Ottignies.

"Le plus important dans ce match sera d’abord d’y croire. Ce n’est pas dit qu’on sera d’office balayés. Mais, au-delà de cela, si on est rapidement menés ou si un gros écart se creuse à un moment, je veux que les filles ne baissent pas les bras."

Une volonté de ne pas laisser tomber importante pour le mental mais également pour préparer l’avenir. "On doit travailler, surtout que le groupe est au complet, hormis Prinsen toujours sur la touche."