Alexandre Baeten, le défenseur central qui comptait mettre un terme à sa carrière, va jouer plus que prévu en cette fin de championnat.

Le joueur a été le transfert surprise de ce mercato estival. Arrivé sous forme de prêt à Profondeville lors de l’ultime journée, le joueur qui a fêté ses 30 ans hier n’avait pas de réelle ambition en débarquant chez les Mosans. "À la base, je voulais arrêter le foot. Mais j’ai marqué mon intérêt pour rejoindre le club lors d’une soirée passée avec les Profondevillois Badoux et Nélis-Culot. Le jeudi 30 août à 22 h, j’ai eu le coach Eric Jonckers en ligne qui s’est montré intéressé. Le lendemain, c’était fait" , explique Alexandre Baeten.

Des conditions ont néanmoins été fixées. Le défenseur prêté par Loyers ne voulait pas d’une place de titulaire. "Même si le coach trouve que je suis meilleur que d’autres, ce n’est pas pour ça que je dois jouer. Je suis venu en dépannage. Cela, c’est aussi par respect pour Loyers, club auquel je suis toujours affilié."

Ce deal a jusqu’à présent été respecté puisque Alexandre Baeten n’a disputé que deux rencontres depuis le début de championnat : face à Beauraing et… Loyers. Malgré ce statut, il se dit néanmoins concerné par la mission sauvetage. "Ne jouer que deux matchs me convient. Je demande toujours à être tenu au courant des résultats. Quand on est dans une équipe, on a toujours envie de faire quelque chose avec."

Vu la situation de Profondeville, antépénultième et actuel descendant, le défenseur devrait toutefois être davantage utilisé par son coach pour le reste du championnat. "Je devrais effectivement rentrer plus dans les plans du coach vu la blessure de Libertiaux et la situation de l’équipe B (NdlR : interdite de compétition la saison prochaine pour une feuille de match falsifiée et forfait général cette saison suite à l’arrêt de bon nombre de joueurs). Il reste douze matchs, j’imagine que je vais en jouer au moins six."

Cela pourrait déjà être le cas dès ce week-end dans le derby mosan, face à Wépion. "C’est possible que je sois là. Je suis sélectionnable. Le match aller est justement le premier que je suis allé voir. Le coach Jean-François Beguin espérait se relancer contre nous. Mais ça n’a pas été le cas (0-4 pour Profondeville). Ce retour risque d’être plus chaud."