Le RFB n’a pas dû forcer son talent pour venir à bout de Givry (2-1).

 Si forcément on parle beaucoup de Bruges dans les travées du Stade Vedette, la priorité du club reste le championnat, qui veut prendre un meilleur départ que la saison dernière (défaite 1-4 contre Rebecq).

Pour ce faire, Dante Brogno alignait le même onze de départ que face à Torhout. Si la première alerte venait des pieds de Burton qui voyait son tir repoussé par Vandermeulen, Hedi Chaabi répliquait sur coup-franc qui atterrissait sur la transversale, avant que Cottenceau n’ouvre le score d’un envoi au ras de terre (1-0).

Bien que les Borains dominaient les débats, ils commettaient pas mal de déchets, et en fin de 1ère mi-temps, les Givrytois auraient pu bénéficier d’un penalty pour une faute sur Chardome.

Après la pause, les Luxembourgeois poussaient quelque peu et s’octroyaient deux belles possibilités d’égalisation via Schinckus et Lion, mais Vandermeulen était sur la bonne trajectoire.

Au contraire, les locaux doublaient les chiffres par l’entremise d’Hedi Chaabi dont le tir anodin surprenait Bartholomé. Le RFB remportait ainsi un premier succès sans avoir dû forcer son talent face à des courageux Canaris, mais tout simplement pas assez forts même s’ils réduisaient l’écart dans les arrêts de jeu. "On a beaucoup parlé du match de coupe depuis lundi et il fallait vite effacer cela de la tête. J’avais prévenu que ce serait un match difficile. On mène à la mi-temps sans avoir été bons ce qui veut dire aussi des choses. C’était meilleur en seconde période et on fait le break. Ensuite, on a oublié de tuer le match et on provoque un penalty en fin de match évitable. Il faudra faire attention de ne pas réitérer ce genre d’erreur", soulignait Dante Brogno.