Les Binchois peuvent souffler avant la trêve après leur victoire 1-2. Luigi Nasca ne préfère pas parler de son futur.

L’Albert fut le premier aux commandes. Suite à une phase arrêtée, la défense binchoise regarda Ulens contrôler et jongler avec le cuir qu’il propulsa dans les filets pour une ouverture du score logique. Mais ensuite, les Dragons ne crachèrent plus de feu. Au contraire, ils se montrèrent laxistes et les joueurs de l’Entente prirent les opérations en mains, rétablirent la parité au marquoir et seraient rentrés aux vestiaires en menant sans une claquette réflexe de De Amicis. Le scénario ne s’inversa pas après le repos. Binche prit les devants sur un cadeau de Lesage qui ne se comprit pas avec Ulens. Et la réaction locale tarda trop.

Nouveau coup d’arrêt donc pour l’Albert où les bruits de couloir vont bon train. Le coach montois Luigi Nasca ne s’étendit pas sur les "soucis extra-sportifs" mais "espère une bonne nouvelle sous le sapin pour Noël. Plus que par la défaite, je suis surtout déçu par le manque de maîtrise, de maturité que nous avons affiché".

Devant l’autre vestiaire, l’allégresse était de mise pour une formation en lutte pour assurer son maintien. "C’est un succès qui fait du bien" , glissa Saïd Khalifa. "Il récompense le gros travail effectué par tout le groupe. Après la trêve, nous pouvons désormais regarder vers le haut. Nous devons être optimistes et croire en nos chances."