Sébastien Henrotte n’a manqué qu’une édition du Festival Trail Semois, mais jamais le top 3.

Sébastien Henrotte n’avait pas prévu de prendre le départ de la 12e édition du Festival Trail Semois à Herbeumont. Mais il a revu ses plans, et par la même occasion encore un peu plus à la hausse son compteur podiums à Herbeumont.

Pour la onzième fois en autant de participations, Sébastien Henrotte est monté sur la boîte, en terminant 2e du 55 km.

"J’ai juste été absent il y a deux ans, j’accompagnais mon fils à une compétition d’athlétisme", confie le "cannibale du FTS". "J’ai un peu plus souffert que les autres années. J’ai d’autres objectifs que le trail. Mais j’ai participé pour soutenir les nouveaux organisateurs. Je suis content pour eux. Ils ont vraiment assuré. Je l’ai faite aussi en hommage à Thierry Jacob. On se connaissait évidemment très bien."

Thierry Jacob a en effet remis son tablier d’organisateur du FTS dans la foulée de sa onzième édition, avant de décéder récemment. "C’est un peu de ma faute si le FTS est arrivé à Herbeumont", précise au passage Sébastien Henrotte. "J’avais un peu provoqué Thierry, en lui disant que Herbeumont offrait plus de possibilités qu’à Martué, où il avait lieu avant après avoir fait ses débuts à Moyen."

Si sa collection du FTS compte bien entendu aussi quelques succès, Sébastien Henrotte est cette fois-ci tombé sur un os du nord du pays. "J’ai gagné quatre ou cinq fois, je ne sais plus", essaie-t-il de se souvenir. "Par contre, cette fois, même avec un entraînement orienté FTS, je n’aurais pas gagné. De Cooman s’impose avec une demi-heure d’avance."

Si Sébastien Henrotte n’avait pas fait du rendez-vous une priorité, c’est qu’il prépare ses prochains raids multisports, auxquels il participera avec ses nouveaux équipiers. "Je vais faire deux manches de la Coupe du monde, en Écosse et en Croatie", souligne-t-il. "Je devais aussi aller au Sri Lanka, mais cette manche a été annulée en raison des attentats là-bas. Je ferai équipe avec deux régionaux, Sébastien Daunes et Jean-François Deben, 8e du FTS sur 28 km, et la Française Emily Cambier, 2e du Restonica Trail en Corse ce week-end."

Pour ce qui est du trail, Sébastien Henrotte a refermé la page de ses objectifs 2019 depuis La Bouillonnante. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne collectionnera plus les podiums.