Invaincu après six journées en P1, Habay truste actuellement la tête de la première provinciale luxembourgeoise avec six victoires en autant de sorties.

À l’aube de cette saison 2019-2020, l’entièreté des coachs de première provinciale pointaient à l’unanimité Saint-Hubert comme étant le grandissime favori de la série. Mais deux mois après la reprise, le constat est tout autre. C’est Habay qui pointe à la première position du général avec six succès en six matches. “Tout se passe comme sur des roulettes, se réjouit l’ailier habaysien Thomas Dominiec. L’ambiance est au top pour l’instant, on essaye de garder le rythme. Cette semaine, nous nous sommes entraînés normalement mardi soir avant d’affronter l’excellente P2 de Libramont jeudi soir. Une très bonne joute amicale pour travailler face à un “zone press". Et puis cela permet également de distribuer du temps de jeu à tout le monde.”

Il faut dire que si Habay était attendu au tournant comme étant un candidat plus que solide pour les play-offs, personne ne voyait les Gaumais faire cavalier seul. D’autant plus que les hommes de Jonathan Sauvey ont déjà affronté Saint-Hubert et Musson, deux formations qui complètent actuellement le podium.

“Certains matches se sont joués sur le fil, reconnaît Thomas Dominiec. Heureusement, la pièce est à chaque fois tombée de notre côté. Il faut tout de même souligner que ce brin de réussite, nous le forçons. L’équipe ne lâche rien. Mentalement, nous sommes encore plus forts que l’an dernier.”
Ancien coach de Saint-Hubert et comitard d’Habay, c’est Jonathan Sauvey qui a repris les rennes de l’équipe première à l’intersaison. Connaissant l’équipe sur le bout des doigts, il a ciblé un mercato limité mais bien pensé pour renforcer l'équipe. Antoine Bouvy, Guilhem Bodarwé et Axel Sprimont ont rejoint le navire alors que Louis Hissette a prolongé sa pige chez les Gaumais. “Jonathan savait parfaitement ce dont il avait besoin pour améliorer le groupe. Il a réussi de belles pioches. Actuellement, chaque joueur trouve sa place dans le noyau. Tous les week-ends, trois voire quatre joueurs sont capables de planter plus de 10 points sur la rencontre. Et chaque match, ce ne sont jamais les mêmes. Tout est en train de prendre forme.”

Forcément, l’appétit vient désormais en mangeant pour les Habaysiens. Invaincus avec la meilleure défense de l’élite provinciale, ils veulent désormais garder leur invincibilité. “Au moins jusqu’à la trêve, précise le numéro 0 d’Habay. Lorsque que l'on regarde les résultats, on peut se rendre compte qu'il y a des surprises toutes les semaines. Malgré tout, je pense que nous pouvons gagner l'intégralité de nos matches dans ce premier tour. Pour y arriver, cela passera déjà par une victoire face à Rulles ce week-end. Ce ne sera pas facile. Nous devrons prester à un bon niveau durant 40 minutes, sans avoir de trou d’air, ce dont nous avons encore du mal à faire.”