L’orienteur gaumais a bien débuté sa saison, lors d’un stage au Portugal. Il voit déjà plus haut.

Les performances de François Van der Ouderaa sur les trails hivernaux auguraient déjà de belles choses. Le Gaumais a confirmé ses excellents résultats, sur la première course du calendrier mondial de course d’orientation, à Aguiar Da Beira, au Portugal.

"Il s’agissait du premier gros rendez-vous de la saison, puisque la première comptait pour le classement mondial", déclare François Van der Ouderaa. "L’épreuve se déroulait sur trois jours, avec un sprint le vendredi, une longue distance le samedi et une moyenne le dimanche. Seule cette dernière rapportait des points pour le ranking. Je me classe 27e sur 75 sur celle-ci. Il s’agit d’un bon résultat, d’autant que six des 20, 25 meilleurs orienteurs mondiaux étaient présents. Même si malheureusement, en fin de course, une erreur m’a coûté 1’ 30", et quatre ou cinq places. Sur une course que je boucle en 48’, la moindre approximation se paie cash. Il y avait 6 km sur papier, mais le terrain était extrêmement difficile, sous la forme d’un labyrinthe de gros rochers et avec aussi de la végétation intense. Et il faut courir vite, lire la carte et s’orienter en même temps."

Cette belle performance permet surtout à François Van der Ouderaa d’intégrer le top 300 mondial. "J’étais 312e au 1er janvier, je suis désormais 296e", sourit celui qui exerce la profession de garde forestier. "Cette progression va me permettre de partir encore plus près des meilleurs en course. Cela sera incontestablement un avantage."

À la fin de ce mois, François Van der Ouderaa tâchera encore de grignoter des places en Espagne, en Andalousie où il se rendra avec la fédération.

"Cela serait super si j’arrivais à me hisser dans le top 150 mondial d’ici la fin de l’année", espère-t-il en outre. "J’espère aussi participer aux championnats du monde en Norvège en août. Les qualifications auront lieu en avril, en Norvège également. Il s’agirait de mes troisièmes mondiaux."