Accrocheur, bien en place, dominateur même en 2e, Oppagne est éliminé aux tirs au but. 

Si le foot peut procurer d’incomparables moments de joie, il peut également être terriblement cruel, comme ça été le cas dimanche, pour Oppagne. Dominé par une très belle équipe de Wetteren dans le premier acte, c’est pourtant De Bona qui pensa faire feu le premier en plaçant une tête gagnante à la 24e. Mais l’arbitre siffla une faute pour une poussée fautive.

Dans la foulée, Wetteren obtint un pénalty indiscutable sur une approximation de Nlend. Spécialiste dans cet exercice, le dernier rempart détourna la tentative de Lange. "Je devais me racheter, déclare André-Fabrice Nlend . Le coach nous l’a toujours dit, lorsque quelqu’un commet une erreur, il doit la réparer. C’est ce que j’ai fait. En deuxième période, on a vraiment pris le dessus. Malheureusement, on n’a jamais été capable de trouver la faille."

Pourtant , ce n’est pas les occasions qui ont manqué aux Gaulois. Pour la troisième fois en Coupe de Belgique, la décision allait se jouer aux penalties. Mais dimanche, c’est Wetteren qui a émergé. " Il faut dire que nous avons une équipe très jeune, ce n’est pas facile à gérer une telle pression. C’est dommage parce que nous passons à côté d’un derby face à Durbuy. Mais nous pouvons être fiers de notre parcours. En championnat, nous devrons cependant trouver le moyen de mettre le ballon au fond."