Dimanche, Durbuy a tenu son rang en allant s'imposer 1-2 à Meinen au terme d'une solide prestation. Seul bémol, les Durbuysiens ont perdu Fabrice Genchi et Nicolas Donneux, tous deux sur blessure.

Prévu comme un déplacement piège avant même le début de la rencontre, Durbuy a rendu une copie très propre pour décrocher sa qualification pour le prochain tour de la Coupe de Belgique. 

Les Durbuysiens ont rapidement pris les devants à la demi-heure via Jean-Désiré Tibor. 

"Une belle phase de jeu, se félicite Hervé Houlmont, l'entraîneur de Durbuy. Saccio déborde sur le flanc avant de centrer dans la surface. Tibor surgit alors au premier poteau et coupe parfaitement le centre. Un but mérité tant nous étions au dessus de Meinen, et ce, durant l'intégralité de la partie à l'exception des dix dernières minutes. Même s'ils ont égalisé avant la pause, mon équipe est bien restée en place. Mes gars n'ont pas douté". 
 
D'un magnifique coup-franc, Julian Demarteau remettra même Durbuy aux commandes à l'heure de jeu. Si Meinen poussera dans les dernières minutes, les Nordistes ont tenu le score et affronteront Wetteren au prochain tour.

 "C'est certain que c'est dommage que ce n'est pas Oppagne à la place de Wetteren. Cela aurait été un beau derby. Je vais demander des conseils à Eddy Raskin pour avoir quelques tuyaux sur l'adversaire. Notre objectif en Coupe de Belgique? C'est le chemin le plus court pour la Coupe d'Europe (rires). Sérieusement, nous essayerons d'aller le plus loin possible. On verra où cela nous mène." 

Malheureusement pour le mentor durbuysien, il sera privé de Nicolas Donneux et Fabrice Genchi. 

"Nicolas a pris un coup sur le pied, je pense que ce n'est pas très grave, l'affaire d'une semaine, rassure Hervé Houlmont. Quant à Fabrice... malheureusement une rupture du tendon d'Achille, ça prend du temps pour se refaire. Mais je suis persuadé qu'il fera le nécessaire pour revenir le plus vite possible pour nous donner un coup de main avant la fin de la saison. Son remplaçant? Nous regarderons à cela la semaine prochaine, à tête reposée. "