Atteint de la malade de Lyme voici quelques années, celui qui brille aussi en tennis et course à pied brille à nouveau en ping.

Il n’y a pas à en douter, Benedict Therer est un des sportifs les plus complets en province de Luxembourg. On le retrouve aussi bien sur les courses à pied, en tennis, sur des trails et bien sûr autour d’une table de tennis de table.

Il y a quelques années d’ici, on découvrait qu’il était atteint de la maladie de Lyme. C’est dire si ce dimanche, à l’occasion des championnats provinciaux luxembourgeois, il savourait à sa juste valeur ce premier titre conquis en vétérans chez les 50 ans.

"Ce n’est pas dans ma nature de me laisser abattre mais là, c’est en effet incroyable", reconnaît le résident de Léglise. "Je retrouve toutes mes sensations, tout mon physique. Du coup, je suis à nouveau capable de réussir de belles choses à la table. Il y a tout d’abord eu mon retour en P1 avec Bras mais je ne pensais pas pouvoir rejouer un jour en régionale et qui plus est, avec ce niveau. Mon transfert à Centre-Ardenne me permet de jouer à un kilomètre de chez moi et d’avoir une motivation au top. Et puis ce dimanche, il y a ce premier titre depuis près de 20 ans."

Benedict Therer , battu en finale la saison dernière face au même Marc Lambot, a pris une belle revanche. "Une victoire qui fut loin d’être facile", avouait-il. "Je sentais que Marc était moins frais que moi physiquement et que je remportais la plupart des longs échanges. Mais il a cette capacité à changer son jeu, ce qui oblige à rester toujours concentré. Et puis, on est tombé sur un arbitre pointilleux qui m’a retiré des points pour des services non-réglementaires et qui m’a adressé quelques remarques qui m’ont déconcentré. Mais finalement, je me suis chaque fois bien repris et je n’ai rien lâché."

En juillet, il disputera pour la première fois les championnats d’Europe de tennis de table pour vétérans. Ils se dérouleront cette année du 1er au 7 juillet à Budapest.