Promus en équipe première, Samuel et Maxime Bodson ont montré, dès le premier match, que Ninane pouvait compter sur eux.

Il y avait pas mal de monde samedi soir à Ninane pour le derby de reprise en coupe contre Esneux. L’équipe locale s’est imposée 89-82 après prolongation et le fait qu’Esneux n’ait pas pu gérer son avantage (trop de lancers ratés et un manque d’agressivité après la pause) n’enlève rien au mérite de Ninane qui, sous la férule de Xavier Collette et Romain Fassotte, y a cru jusqu’au bout.

Le jeune Samuel Bodson (21) est l’exemple même du dynamisme calidifontain. Il a inscrit 19 points, dont les deux qui ont permis d’arracher la prolongation.

"Nous avons pris un mauvais départ mais nous n’avons pas paniqué, nous avons continué à chercher des solutions et nous avons fini par les trouver", dit-il, avouant tout de même qu’il ne s’attendait pas à recevoir autant de temps de jeu d’emblée.

Avec son frère Maxime (18 ans, auteur de 11 points samedi), il n’a été promu de l’équipe de R2 que depuis la reprise.

"Fin février, alors qu’on savait depuis quelques jours qu’il reprendrait l’équipe, Yvan Fassotte est venu nous voir pour nous dire qu’il comptait sur nous pour l’équipe de TDM2 et l’équipe de R2, explique Samuel. Mon frère et moi, nous étions super chauds. Je ne pense cependant pas que, si ça n’avait pas été le cas, j’aurais quitté Ninane. C’est à deux minutes de chez moi, j’y joue depuis que j’ai quatre ou cinq ans et je n’ai pas envie de faire une heure de route plusieurs fois par semaine pour jouer au basket."

L’an dernier, en R2, Sam tournait à une moyenne de 15 points par match. Il a fait mieux cette fois mais il ne s’emballe pas. "Je constate que je dois encore progresser tactiquement, surtout d’un point de vue offensif. Je dois apprendre à mieux me placer", dit-il.

À l’annonce de son retour, en février, Yvan Fassotte a parlé de remontée en TDM1. À Ninane, tout le monde a bien compris que c’était un objectif à moyen terme et pas immédiat.

"L’important pour nous, c’est de continuer à progresser dans une bonne ambiance, dit Samuel Bodson. On va jouer chaque match pour la gagne et voir où ça nous amènera en fin de saison. Personnellement, j’espère bien entendu jouer mais si j’ai moins de temps de jeu et que l’équipe tourne bien, ça me convient aussi."