Le premier doublé de l’année du Pichichi de l’UCE n’a pas suffi pour ramener les Espagnols sur le podium.

Premier doublé de l’année 2019 pour Sammy Derwael. Le buteur de l’UCE Liège n’en est pas à son coup d’essai car il avait déjà réussi pareille performance à la mi-novembre, lors du plantureux succès (4-0) de son équipe contre Ster-Francorchamps. Cette fois, alors que la réussite de son goleador lui a permis de mener par deux fois au score, l’UCE n’a pas affiché une maîtrise assez solide pour s’imposer à Amblève.

"C’est frustrant, reconnaît Sammy Derwael. Même si avant la rencontre on signait tous pour ce partage. Mais au vu de la physionomie du match, ce match nul a un goût amer."

Le 8e dans ce championnat pour l’équipe de Jean-Marie Raucq. Ce qui ne fait pourtant pas dire au fer de lance de la plaine des manœuvres qu’il s’agit-là de deux points abandonnés dans la course au tour final. " Tous nos concurrents du haut du classement ont aussi partagé, sauf Dison, fait remarquer Sammy . Le plus râlant, c’est que nous ratons encore une bonne occasion de retrouver une place sur le podium. Ce n’est malheureusement pas la première fois."

Pour les Liégeois , décrocher un ticket pour le carré final aurait d’ailleurs une saveur particulière, au regard de leur magnifique 3e place de l’an dernier, plus honorifique qu’autre chose avec la suppression dudit tour final.

"Bien sûr qu’il y a une petite envie supplémentaire d’y goûter, avoue l’ancien joueur de Vyle, Lensois ou Warnant . J’ai souvent eu la chance de le disputer dans les clubs où je suis passé. J’insiste d’ailleurs auprès de mes équipiers : si tu peux le jouer, tu ne dois pas le refuser."

Ce que ne refuse pas non plus Sammy Derwael, avec un brin de modestie, ce sont les éloges sur ses qualités de finisseur. Le garçon, à 35 ans, a roulé sa bosse en P1. Une statistique parle d’elle-même : pour la 9e fois, en 10 championnats, il vient de franchir la barre des 10 buts sur la même saison. " C’est une grande fierté. Pourtant, jamais je ne me suis fixé un objectif de ce genre tout au long de mon parcours. J’ai fait le compte par curiosité il y a peu. Avec mes 2 buts de ce week-end, j’en suis à 194. Franchir la barre des 200 avant d’arrêter, ça serait sympa !"