Une coupole pour le sport de haut niveau est mise en place par la Fédération Wallonie-Bruxelles, a annoncé jeudi son ministre des sports, Rachid Madrane.

"Une première réunion regroupant les différents membres du nouveau pôle d'expertise pour le sport de haut niveau en Fédération Wallonie-Bruxelles s'est tenue au cabinet du Ministre des Sports, Rachid Madrane, afin d'en définir les priorités d'action. Cette première réunion marque la mise en place de cette structure d'expertise, de soutien, d'écoute et de construction de solutions spécifiques au haut-niveau", précise le communiqué.

Ces initiatives interviennent après les évènements ayant secoué le milieu de l'athlétisme en mars. Cette nouvelle structure ne concerne pas seulement l'athlétisme, mais l'ensemble "des sportives et sportifs de haut niveau francophones, sous contrat avec l'Adeps (et équivalent, comme les militaires), appartenant à des fédérations sportives bénéficiant des aides pour le sport de haut niveau", ajoute-t-on encore.

Ce pôle d'expertise doit se réunir au moins deux fois par an et doit "permettre de répondre aux besoins concrets des fédérations et de leurs athlètes de haut niveau en mettant à leur disposition des conseils et des expertises", que ce soit au point de vue juridique, fiscal, du droit à l'image et la visibilité des sponsors, du management sportif, des ressources humaines, de la comptabilité, de la communication, de l'éthique et la bonne gouvernance ou de la formation des cadres.

Cette coupole se compose de membres nommés pour deux ans et est présidée par Charles Bourgeois, directeur général adjoint à la Politique sportive à l'administration générale du sport (AGS).

Jean-Michel Garin, directeur de la Direction de la vie fédérale à l'AGS, sera vice-président, avec comme membres aussi quatre agents du service du sport de haut niveau de l'AGS, Olav Spahl, directeur du sport de haut niveau au Comité Olympique interfédéral belge (COIB), Olek Casimirovski, directeur du sport de haut niveau au Belgian Paralympic Committee, Nadia Bertrand, directrice technique à la fédération francophone de ju-jitsu ainsi que des athlètes de haut niveau élus pour quatre ans, le spécialiste du 400m Kevin Borlée, Amal Amjahid (ju-jitsu), la triathlète Alexandra Tondeur, le joueur de tennis Joachim Gérard, le hockeyeur John John Dohmen, le skieur Armand Marchant et Cédric Baudson, expert du sport universitaire.