Un grand Moriconi a maintenu les siens dans le match.

Par rapport au match de la semaine dernière, Durieux (suspendu) et Castronovo (gêne à un mollet) cédaient leur place à Khaida et Manzinga, tous les deux de retour de suspension.

Les deux équipes n’ont pu se départager dans une rencontre qui voyait chaque équipe s’octroyer une mi-temps. La première était à l’avantage des Anversois qui se procuraient plusieurs occasions dont une seule faisait mouche, un Moriconi des grands soirs permettant aux siens de rester dans la partie.

Les Hennuyers s’attribuaient la seconde période en se montrant beaucoup plus volontaires et entreprenants, et rétablissaient méritoirement la parité via un but de la tête de Manzinga. En fin de match, M. Staessens oubliait de siffler un penalty qui semblait pourtant évident pour une faute de Manzinga.

"On a laissé trop jouer nos adversaires en première mi-temps, on n’était pas dans notre match. Geel aurait pu doubler l’écart, mais ce ne fut pas le cas. En seconde période, j’ai changé de système en alignant un deuxième attaquant et cela a porté ses fruits. Il y a eu plus de pression de notre part et on s’est créé plus d’occasions. Le nul est logique dans l’ensemble, même si on aurait dû bénéficier d’un, voire deux penalties", soulignait Alex Czerniatinski.

Quatrième match sans victoire pour Châtelet qui est toujours en quête d’un premier succès en 2019. Il n’y a pourtant pas lieu de s’inquiéter pour le coach des Verts.

"En effet, car les prestations sont bonnes, nous devrions compter deux points de plus et ce, malgré les mauvaises conditions d’entraînement que nous connaissons actuellement avec un terrain inondé. Mon objectif était 4/6, il faudra donc absolument l’emporter face à Audenarde."