Après des mois de galère, l’ailier gauche de l’Olympic Charleroi le joueur est de retour !

"J’aperçois la lumière", c’est la sensation qui habite Alessio Virgone depuis quelques jours. Après des mois de galère, le gaucher peut à nouveau jouer au football. Les blessures sont derrière lui. Il voit enfin le bout du tunnel.

"C’était long et difficile mentalement", explique l’intéressé. "Après ma déchirure en début de saison, j’avais effectué un bon retour avec des prestations solides. Mais, contre les Francs Borains, je n’ai pas pu éviter la sortie du gardien. Ma clavicule en a pris un coup. J’ai dû me faire opérer. J’ai connu quatre mois compliqués." Mais le joueur de 23 ans est solide. Il n’a pas baissé les bras. "J’ai travaillé. Je voulais revenir. C’était compliqué de vivre la descente aux enfers du groupe depuis la tribune. Mon cas résume la saison de l’Olympic. Le club a manqué de chance. J’ai faim de football. Je veux prouver mes qualités. Avec l’enchaînement des matchs, vous allez voir le vrai Alessio. Je peux apporter un plus."

L’ancien élément du Brussels avait déjà laissé entrevoir de belles qualités. "Je me sens bien à gauche. Je suis à la disposition du groupe. Ma préférence est offensive. Je pense que le club a besoin de moi, à ce niveau-là. J’espère débuter la rencontre, face à Ciney. Je manque encore un peu de rythme. Mais je me sens prêt à en découdre, dans un vrai match."

L’homme a des objectifs. "J’ai côtoyé le monde professionnel au Brussels et au White Star. Depuis mon passage à Dender, je rêve de gravir à nouveau les échelons."


Le noyau : Moriconi, Palmeri, Durieux, Haidara, Gorry, Cissé, Some (?), Seoudi (?), Virgone, Bruyère, Henri, Kambala, Giorlando, Devillé, Diakhaby, Ngiamba, Largo, Nendaka, Boumediane, Bertrand.