Le joueur explique les raisons de son départ de Charleroi.

Après de belles saisons à Roselies, Adriano Chiaravalle était récompensé de son implication. Le Futsal Team Charleroi décidait de lui offrir sa chance. Une bonne nouvelle pour le jeune homme de 28 ans. Mais, rapidement, l’ailier n’y a pas trouvé son compte. Il a donc décidé de relever un nouveau défi. Entretien.

Adriano Chiaravalle, pourquoi avoir décidé de quitter Charleroi ?

"Disons simplement que la méthode de travail de Zico ne me convient pas. C’est un excellent entraîneur. Mais nous n’avons pas la même vision des choses."

Du coup, vous décidez de quitter un candidat au titre ?

"Je sais que cette décision peut sembler étrange. Mais c’est dans mon caractère. Quand j’ai une idée en tête, je ne l’ai pas ailleurs. Pourtant, avant le coup d’envoi de la saison, j’étais certain que Charleroi allait jouer pour le top trois. C’est le cas actuellement. Si le club est champion, je lui souhaite, ce sera tant pis pour moi."

Comment vous êtes-vous retrouvé à Mouscron ?

"Au départ, j’allais signer en D2. Au final, la Squadra m’a contacté. Le club avait besoin d’un joueur. Malgré la distance, j’ai accepté."

Vous y avez retrouvé Ossan Arslan ?

"Oui et un autre jeune de la région. On effectue la route ensemble."

Le début de saison de Mouscron est compliqué.

"Il n’est pas bon du tout. Le club doit digérer le départ de deux de ses cadres. Mais il est grand temps de réagir. J’espère que tout le monde s’en rend bien compte. Il n’est plus l’heure de cogiter. Il faut passer à l’action, engranger des points, afin de sortir de l’ornière."

Le maintien sera difficile ?

"Non, le groupe dispose de belles qualités. Mais il doit se faire violence pour se sublimer et se donner un peu d’air par rapport au bas du classement."