Le RC Soignies lance sa saison avec un déplacement en Benecup samedi.

Les étés se suivent et ne se ressemblent décidément pas au Rugby Club de Soignies. Alors qu’en 2018, le club avait dû voir partir plusieurs cadres (arrêts, transferts), cette fois, le groupe s’est plutôt renforcé.

Les retours d’Isaac Montoisy et d’Eliot Claes sont de vrais renforts tout comme le transfert de Ben Cocu et de jeunes très prometteurs. "Nous pouvons en outre compter sur 10-15 juniors qui sont montés en séniors, explique Boris Montoisy, le coach. Nous pouvons compter sur 65 joueurs pour les deux équipes séniors !"

À ça, il faut ajouter une préparation bien plus aboutie cette saison que lors de la précédente. De quoi nourrir des ambitions lors de la Benecup qui débute ce samedi.

"C’est en tout cas notre premier grand objectif de la saison, affirme le coach. La saison dernière, nous avions plutôt pris cette compétition comme une préparation à la saison vu l’effectif déforcé."

Avec le début de saison que l’on a connu au Chemin Tour Lette et l’enchaînement des défaites avant une fin de saison en boulet de canon jusqu’à la finale du championnat. Pas de quoi craindre un effet inverse cette fois.

"J’avoue que je n’y ai pas pensé. Mais de toute façon, vu la grosse arrivée des jeunes vers les Séniors, nous pouvons compter sur des joueurs pour pallier les absents. En outre, ils apporteront de la fraîcheur."

Si on reste serein à Soignies, c’est que les ambitions sont toujours très relevées et le club transpose ces prétentions en coulisses. "Au niveau du staff, on peut désormais compter sur Cyril Gillet (NdlR : ex joueur de Soignies) et Yves Calomme est toujours disponible pour nous aider. Pour notre école des jeunes et pour les transferts, nous devons leur proposer un programme de qualité. Nous devons placer la barre haut."

À Haagshe, aux Pays-Bas, les Carriers y vont clairement pour la gagne même si quelques joueurs seront absents (Billi ou Heyndrickx). "Le tirage au sort, avec la réception du Roc et du champion des Pays-Bas, nous est favorable", déclare Montoisy. Les Verts et Blancs veulent dans un premier temps jouer la finale belgo-néerlandaise, histoire de bien lancer la saison et d’en disputer d’autres. "Que ce soit clair : une saison sans finale est une saison ratée à Soignies."