La reprise de l'URLC étant actée par un groupe d'investisseurs français, l'organigramme se met doucement en place.

La première décision prise par les repreneurs a été de nommer Mohamed Dahmane comme président. "Je ne serai pas un président en costard cravatte", prévient-il. 

L'attaquant de Xavier Robert succède donc à Huseyin Kazanci, lequel avait repris le club en 2015 le sortant des problèmes financiers petit à petit pour en faire le champion de D2 amateurs il y a quelques mois. 

Une petite dizaine d'investisseurs français composent les actionnaires représentés par Adrien Fuchs, qui devrait prendre en charge la gestion financière. 

A ses côtés, Momo Dahmane, qui continuera à jouer, sera épaulé par Ousmane Sow, un ancien recruteur à Lorient et qui aura la casquette de manager. 

L'organigramme sera complété au fur et à mesure.

Président démissionnaire, Huseyin Kazanci n'a jamais caché son envie de laisser son bébé à un bon groupe de repreneur. "Ce sont des gens bien et je continuerai à les aider."