Le seul stage reconnu par l’URBSFA clôture ses inscriptions en 24 heures.

Passent les années et les décennies, le stage DM, porté sur les fonts baptismaux en 1985 par David Delferiere et Franz Masson, régale toujours autant les 8-14 ans.

Tellement que la demande continue de dépasser allègrement l’offre, comme nous le révèle Gaëtan Delferiere, désormais aux manettes de cette fabuleuse quinzaine estivale, celle qui transforme le collège Saint-Vincent à Soignies en un véritable paradis terrestre pour footeux en herbe.

"C’est bien simple, à peine ouvre-t-on les inscriptions fin octobre que 24 heures après nous sommes, hélas, obligés de faire des dizaines de déçus. Il y en a même qui souhaitent déjà être de l’aventure en 2020 mais, ici aussi, nous ne pouvons que décliner poliment."

La priorité est bien entendu donnée aux "anciens", qui n’ont qu’une seule envie : rempiler avec la bénédiction parentale.

Et pour ceux dont la conduite aura été jugée irréprochable, ils pourront même exceptionnellement faire l’objet d’une dérogation.

Parfaire son bagage tout en s’amusant, au contact d’entraîneurs et d’éducateurs triés sur le volet et également évalués en fin de stage, telle est donc l’immuable philosophie du DM, qui se déroulera cette année du 21 au 27 juillet et du 28 juillet au 3 août.

Avec à chaque fois une cérémonie d’ouverture orchestrée par le patriarche, David Delferiere, dont les talents de showman contribuent à faire passer plus facilement la pilule lors de la séparation temporaire entre des parents éplorés et leur progéniture impatiente de faire joujou avec le ballon.

Vu qu’on ne change pas une équipe qui performe, Johan Walem, Frédéric Herpoel, Sébastien Delferiere et, last but not least, Felice Mazzù demeurent les inamovibles parrains du DM, qui, millésime oblige, pourrait recevoir la visite de l’un ou l’autre invité surprise.

© dr

Qui après Eden, Thorgan et Silvio ?

C’est l’inévitable rançon de la renommée inaltérable que ne cesse de véhiculer le DM, lui qui ne fascine et n’attire pas uniquement les petits Hennuyers. Depuis belle lurette, ils viennent des quatre coins du royaume et même d’au-delà de nos frontières pour rallier le collège Saint-Vincent, s’endormant chaque soir dans leur chambrette avec des songes plein la tête.

Parmi les centaines de stagiaires ayant transité par la cité des Carriers, citons notamment Silvio Proto, Eden et Thorgan Hazard. Alors, à qui le tour ? Cette année, le Nord de la France mais aussi la province du Luxembourg seront représentés au DM. Sur l’ensemble de la quinzaine, ils seront en fait 240 à prendre leurs quartiers en terres sonégiennes, là où une carrière peut prendre racine…