Le duel entre les deux clubs rivaux a une nouvelle fois débordé en dehors du terrain

Le monde du foot amateur n’a pas oublié la triste soirée du 13 janvier 2018, lors de laquelle de graves débordements avaient marqué le duel entre les Francs Borains et la Raal. Pour rappel, plusieurs dizaines de supporters louviérois avaient alors envahi le terrain borain et des coups avaient même été échangés vis-à-vis des joueurs boussutois.

À l’époque, tous les acteurs avaient crié haut et fort pour dire « plus jamais ça ».

Samedi soir, de nouveaux incidents ont malheureusement émaillé les retrouvailles entre les deux clubs. Outre un contexte tendu en tribunes durant la rencontre, des débordements ont eu lieu après le match.

La voiture du T2 endommagée

Staff et joueurs des Francs Borains ont été pris à partie par des supporters louviérois, obligeant les forces de l’ordre à intervenir. Le véhicule de l’adjoint des Francs Borains a notamment été endommagé. « Nous avons déposé une plainte à ce sujet », glissent les Francs Borains.

Plusieurs arrestations administratives, une quinzaine selon nos informations, auraient eu lieu dans les foulées de ces incidents.

« Ces nouveaux débordements sont scandaleux et inacceptables », fustige le club borain. « Malgré la signature d’une charte supporters Raal et une sanction émise par le Comité Sportif et le Comité d’Appel lors des incidents de la saison dernière, cela ne change rien. Nous estimons une nouvelle fois, et ce à juste titre, que le président de la Raal, le bourgmestre de la Louvière et les responsables de l’ACFF doivent prendre leurs responsabilités. Mais cette fois-ci de façon bien plus proportionnée par rapport à la gravité des nouveaux actes commis. »

Pour rappel, voici un an, la Raal avait été condamnée à trois matches à huis-clos avec sursis suites aux débordements de ses supporters aux Francs Borains.