L’équipe d’Abssa affronte une sélection d’anciens Diables rouges des années 1986 à 2010 ce dimanche à 15 h.

Ce dimanche, le club de football d’Abssa des Chiefs WSL organisera un match de gala caritatif au profit de l’ASBL CREE de Woluwe-Saint-Lambert. Une rencontre de prestige puisque les Woluwéens seront opposés à une sélection d’anciens Diables rouges des années 1986 à 2010. Parmi eux, on retrouvera des joueurs tels que les frères Mpenza, De Wolf, Albert, Vanderhaeghe, Renier, Kimoni, Boffin, Doll, Pieroni, Renard et bien d’autres. "Wilmots a dû décliner car il a un match avec l’Iran mardi mais Scifo pourrait être là", précise Claude Dubart, responsable des Chiefs WSL.

Un rendez-vous qui se veut convivial et sportif, animé par le journaliste de la RTBF Rodrigo Beenkens et au terme duquel les spectateurs pourront rencontrer ces anciennes gloires lors d’une séance de dédicaces. "Les portes ouvriront dès 13 h et les activités commenceront à 14 h avec des animations et la présentation des équipes. Le Grand Jojo sera de la partie et quelques guest-stars seront présentes, comme Vincent Kompany, Thomas Meunier ou encore le hockeyeur Tom Boon. Sans oublier d’anciennes gloires du Standard et d’Anderlecht"

Le prix d’entrée a été fixé par les organisateurs à 10 € (5 € pour les enfants moins de 16 ans). L’intégralité des fonds récoltés sera versée à l’ASBL CREE. "Chaque billet d’entrée permettra de participer à un tirage au sort qui offrira la possibilité de participer à une séance de tirs au but exceptionnelle, après la rencontre, ou de remporter d’autres cadeaux. Autant d’activités qui nous permettront de soutenir au mieux l’ASBL CREE, association qui vient en aide aux enfants sourds et malentendants afin de leur permettre de se construire et de s’épanouir dans leur différence et ce, entre autres, via le sport et un encadrement spécialisé", conclut Claude Dubart.


Michel De Wolf: “Sympa de revoir les anciens”

“C’est toujours agréable de revoir d’anciens Diables rouges, d’autant que nous n’avons pas souvent l’occasion de nous retrouver. Chacun a sa vie, on tente de suivre l’actualité des autres mais c’est toujours un grand moment lorsqu’on se retrouve. Une belle occasion de s’amuser et de boire un verre ensemble en se remémorant quelques bons souvenirs. Et puis c’est pour la bonne cause, un peu comme je l’ai fait à plusieurs reprises avec Marseille. Par contre, il ne faut pas s’attendre à me voir courir partout sur le terrain. Je suis capable de courir 10 km mais sur un terrain, avec les accélérations et les changements de direction, ce sera autre chose.”