La Bruxelloise de l'Excelsior veut briller sur 800 mètres lors de l’Euro U23.

C’est au tout début du mois de juin que Camille Muls a décroché sa qualification pour les championnats d’Europe U23 qui débuteront ce jeudi 11 juillet en Suède. Une nouvelle expérience internationale que la spécialiste du 800m aborde avec une énorme envie de bien faire. "Ce sera mon deuxième championnat international. L’année dernière c’était déjà une expérience incroyable. J’arriverai avec plus d’expérience, l’objectif sera d’atteindre les demi-finales, voir encore plus haut et pourquoi pas améliorer mon record personnel, en me rapprochant des 2’03", confie-t-elle.

Pour mettre toutes les chances de son côté, la Bruxelloise s’est préparée au mieux au côté de son entraîneur Alain Lins. Ce dernier nous en dit plus sur l’état de forme de sa protégée. "Ces championnats d’Europe, c’est un rendez-vous important dans la saison de Camille. La préparation a été un peu plus compliquée que d’habitude car il a fallu gérer la période de blocus et puis les examens. Malgré tout, cette préparation fut de qualité avec un travail axé sur la vitesse où Camille a même battu ses records à l’entraînement. Elle devrait encore gagner en volume de course mais on sait très bien qu’elle n’aime pas enchaîner les kilomètres. On s’est donc concentré sur la qualité du travail plutôt que la quantité", explique son entraîneur.

Cette deuxième expérience internationale doit aussi permettre à celle qui porte les couleurs de l’Excelsior de grandir en tant qu’athlète. "C’est en participant à de telles compétitions qu’elle va grandir mais aussi prendre confiance en elle. Camille ne se rend pas encore compte de son niveau et elle est encore trop respectueuse envers ses adversaires. Elle n’arrive pas encore à s’affirmer en tant que favorite lorsqu’elle court en Belgique et a trop tendance à se méfier de ses adversaires. Elle est encore trop humble et c’est là que ces compétitions internationales sont intéressantes."

En Suède, la Bruxelloise devra apprendre à se bagarrer si elle veut atteindre un certain niveau. "On espère tous voir Camille atteindre la finale. Pour ça, elle devra apprendre à gérer une course qui sera bien plus tactique qu’au niveau national. Camille n’aime pas ça mais elle va devoir apprendre à se bagarrer au sein d’un peloton."