L’entraîneur de Braine n’oublie pas les deux saisons passées au sein du club maca.

Braine qui se déplace à Wavre ce samedi, voilà bien un derby particulier pour son entraîneur, Thierry Blindenbergh, qui a coaché pendant près de deux saisons au RJ Wavre. "C’est particulier parce que je vais retrouver beaucoup de personnes avec lesquelles j’ai apprécié travailler pendant deux ans. Je pense à des gens comme Philippe Coppe, mes deux délégués André et Léon, Serge Duquenne ou encore Yves-Etienne Massart. Samedi, je vais jouer dans mon jardin", débute Thierry Blindenbergh.

Un derby qui suscitait l’engouement par le passé mais qui a perdu un peu de son âme aujourd’hui. "Géographiquement, c’est toujours un derby mais ce n’est plus le derby que c’était par le passé. Il y a moins de joueurs de la région au sein des différents effectifs mais ça reste un duel entre deux équipes du Brabant wallon qui vaudra le déplacement."

Sur le terrain, l’écart semble important mais ce n’est pas pour autant que Braine a déjà match gagné. "Wavre est une très jeune équipe mais il y a de la qualité au sein de cet effectif et surtout un coach qui partage le même tempérament que moi. Ce sera loin d’être un match facile."

Même si les Brainois ont retrouvé la confiance le week-end dernier en s’imposant face au Pays Vert. "Cela fait deux semaines que je suis là et ma priorité était de redonner confiance aux joueurs. On a vu des premiers signes encourageants aux entraînements et ça s’est confirmé sur le terrain. Les joueurs doivent continuer à enfiler leur bleu de travail."