Parrainé par Nordin Jbari, le stage Pro Foot connaît un nouveau grand succès.

D’année en année, le stage Pro Foot attire de plus en plus de jeunes durant les vacances de Toussaint et de Pâques. Mais cette édition 2019 dépasse toutes les espérances des organisateurs. "Habituellement, nous accueillons une septantaine d’enfants, cette fois-ci ils sont 90" , précise Kristos Lioulas, l’un des organisateurs.

Il faut dire que la formule séduit et ne s’essouffle pas. Au programme : une semaine de football au cours de laquelle les enfants sont là pour apprendre, se perfectionner et surtout se faire plaisir, encadrés par des formateurs diplômés. "Il est important de proposer un stage de qualité, au cours duquel les enfants apprennent quelque chose."

Et puis il y a la cerise sur le gâteau, avec le passage en semaine de plusieurs joueurs professionnels. Lundi, Benjamin Lambot (Cercle Bruges) a ouvert le bal, alors que ce mardi c’est Nordin Jbari, parrain du stage pour la troisième année consécutive, qui est passé. Après quelques conseils et photos d’usage, le parrain n’a pas hésité à se mouiller (au propre comme au figuré) en tapant la balle durant quelques minutes avec chaque groupe. De quoi faire briller les yeux de chaque enfant. "C’est un rendez-vous qui me tient à cœur. Les organisateurs font de belles choses pour les enfants et il est important de les soutenir. Je prends toujours beaucoup de plaisir à passer lors de ce stage et puis, dès que je monte sur le terrain, l’envie de taper le ballon avec les jeunes l’emporte" , débute Nordin Jbari.

Un parrain qui ne veut pas se contenter de poser pour une photo. "J’ai été gamin comme eux et ces moments avec des joueurs professionnels m’ont marqué. Je le fais pour faire plaisir aux enfants et, au final, j’y prends aussi beaucoup de plaisir."

Cette notion de plaisir, elle fait aussi partie du discours de l’ancien attaquant au moment de délivrer quelques conseils aux enfants. "Pour les plus petits, la seule chose qui compte, c’est de prendre du plaisir. Jouer au football doit être une envie de leur part et pas une obligation. Pour les plus grands, à partir de 12 ans, s’ils veulent se lancer sur le chemin d’une carrière professionnelle, je leur conseille de faire attention à leur hygiène de vie, d’être concentrés, d’écouter leurs entraîneurs. Et surtout, que le football reste une passion."