Malgré leur statut d’outsider, les Brainoises ont manqué de volonté et de caractère.

Mariona Ortiz a eu l’occasion d’égaliser, à cinq minutes du terme. Mais la Brainoise n’a pas saisi l’opportunité, en galvaudant ses deux lancers francs. Le tournant d’une rencontre finalement dominée de la première à la dernière minute par les Française de Bourges, qui se sont logiquement imposées. "Nous n’étions pas concentrées au début de la partie. On a manqué d’énergie et ça a duré trois quarts temps. On s’est réveillées trop tard", déplorait Mariona Ortiz, la capitaine de Castors Braine.

Après cinq minutes de jeu, le marquoir affichait 0-13, suite à une entame catastrophique. Autant dire que ce mauvais début de rencontre a pesé dans le résultat final. "Quand on est revenu tout près de Bourges, on a pris les mauvaises décisions. On s’est précipitées et on l’a payé cash", affirmait l’Espagnole. Malgré cette remontée au score, les Brabançonnes n’ont pas eu l’occasion de faire douter les Françaises. "Si on s’était réveillées plus tôt, l’ensemble de la rencontre aurait été disputée et qui sait qui l’aurait emporté ?" 

Le Tango était tout à fait prenable, ce mercredi soir en tout cas.

Après cette troisième défaite en EuroLeague, l’entraîneur brainois a longtemps pris la parole dans le vestiaire pour exprimer son mécontentement concernant l’attitude de ses joueuses. 

"Bien sûr, nous sommes très déçues. Peut-être que nous allons voir le positif dans les prochains jours, parce qu’il y a eu de bonnes choses aussi. Mais là, nous sommes surtout très déçues. La différence avec Bourges, ce n’était que la mentalité. Sinon, nous pouvions tout à fait rivaliser avec cette formation", lançait Mariona Ortiz.

La capitaine brainoise croit encore en la qualification de ses couleurs. A juste titre. "Nous sommes très disciplinées et travaillons dur. Je pense que nous pouvons le faire, je crois en cette équipe", concluait-elle.

Castors Braine - Bourges 63-72

  • Quarts : 13-15, 15-23, 13-19, 22-15.
  • Braine : Diawakana, Epis, ORTIZ 11, WALLACE 17, TRAHAN-DAVIS 17, Matthys, Treffers, Grzesinski, SIKSNIUTE 5, HANDY, Malashenko 5, Lisowa Mbaka 8.
  • Bourges : Hamaoui, ELDEBRINK 10, Dubie 2, CHARTEREAU 12, Rupert 2, MICHEL 4, Dabovic 16, COLEMAN 19, GODIN 7.