Les Castors Braine partiront favoris mais le Speedy grandit dans ces playoffs.

"Braine a une équipe jeune, physique, soudée et rapide. Ils jouent de façon correcte et ont effectué un boulot fabuleux depuis le début de la saison. Franchement, ils méritent d’être là où ils sont."

Le commentaire élogieux est signé Eric Brismée, le mentor du Speedy Mont-Saint-Guibert dont l’équipe a arraché la belle mercredi face à l’U.A.A.E. pour pouvoir défier les Castors en finale.

Finale à l’issue de laquelle le vainqueur devrait monter (le conditionnel reste de mise mais les signaux sont au vert) en Régionale 2 pour accompagner le BC Genappe, 1er de la phase classique.

Vainqueur deux fois du Speedy au mois d’avril (63-80 et 78-52), les Castors Braine partiront favoris de cette finale. En demie, les Rongeurs ont disposé de l’Excelsior (2-0) non sans avoir dû batailler lors des ultimes secondes de la seconde manche. Ils auraient tort de snober les Guibertins dont l’abnégation est aussi précieuse que l’expérience.

"Au départ, l’objectif du club était le maintien", recadre le coach Brismée. "Le groupe n’avait pas beaucoup évolué par rapport à 2017-18. L’un ou l’autre joueurs sont arrivés en cours de saison. Monter n’est pas une fin en soi mais si on se retrouve là, c’est pour jouer notre chance à fond."

L’alchimie dont fait preuve le Speedy est montée crescendo cette saison : "Cela a été compliqué dans un premier temps mais mes joueurs expérimentés ont accepté de faire de la place pour les jeunes. Après un petit creux en janvier, on a fait la différence collectivement. Ici, je vois mes joueurs évoluer en mode playoffs, c’est-à-dire avec une grosse agressivité défensive."

L’intensité et le fait de pouvoir canaliser la fougue brainoise seront des données essentielles de cette finale. "Nous avons de bons jeunes mais on possède aussi une forte expérience. Braine a le rythme, la vitesse et donc les transitions. À nous d’imprimer notre tempo et de maîtriser l’adversaire", prévient Eric Brismée. La seconde manche aura lieu à Mont-Saint-Guibert mardi (20h45).