L'homme reste coordinateur au Rebond, mais il arrête le coaching au profit de Nivelles, futur montant en TDM2.

Elle a mis du temps à démarrer la campagne de transferts, mais ses premiers soubresauts ont déjà délivré du lourd pour la saison prochaine.

Il y a six semaines, Sébastien Dufour a prévenu ses joueuses et son comité du Rebond Ottignies qu’il arrêterait le coaching de l’équipe qui se bat pour son maintien en Top Division Women 1. "Cela va faire la septième saison que je dirige le groupe ottintois. Cette décision n’a rien à voir avec le groupe. J’avais besoin d’un nouveau challenge. La proposition de Nivelles est très récemment venue", explique l’intéressé.

En signant auprès de l’actuel premier de la R1, Sébastien Dufour débarque dans un nouvel environnement. Il ne sera pas dépaysé en passant de la balle orange féminine au basket masculin. Sébastien a en effet coaché en jeunes et seniors hommes à Natoye. Il fut aussi assistant-coach de Giovanni Bozzi au Spirou Charleroi en 2013.

Enfin, début 2017, alors qu’il coach la R1 de Ottignies, il prend le relais de Boualem Chekaba avec la R2 du Speedy Mont-Saint-Guibert.

"Ce n’est pas un divorce avec Ottignies où je resterai actif comme coordinateur sportif. Le Rebond reste mon club de cœur", assure le coach qui, à ce moment-ci de sa carrière, avait envie de relever un nouveau défi. Depuis 1999 à Ottignies, il a saisi la balle au bond. "C’est une décision de raison. Mes objectifs personnels en tant que coach sont ce qu’ils sont. J’arrive dans un contexte idéal à Nivelles. Le coach Van Hoeck ne s’en va pas et reste au service du club. J’ai une idée transparente de la situation là-bas. C’est un club sain avec un projet solide, à un quart d’heure de chez moi et qui a une chance d’évoluer en Nationale la saison prochain Mon but n’est pas de chambouler tout pour le plaisir. Je serai à l’écoute du club."

Un club aclot qui devrait entre-temps accéder à la TDM2. "On a un accord avec Nivelles, mais on n’a rien formalisé. C’est chez les pros qu’on formalise. Je ne projette pas en nombre d’années, car en sport tout peut aller très vite et quand les résultats ne sont pas là, le coach trinque souvent en premier. Un de mes souhaits sera d’avoir un assistant-coach. Quelqu’un qui pourrait éventuellement coacher la seconde équipe et assurer le relais", espère Sébastien Dufour.

Si Nivelles accède à la TDM2, l’objectif sera le maintien. En cas de maintien en TDW1 ou de descente en R1, le Rebond sera coaché par Olivier Mulaba.