TREK-SEGAFREDO

En quête d'un leader charismatique depuis les départs à la retraite de Fabian Cancellara et d'Alberto Contador, Trek-Segafredo a mis le grappin sur Richie Porte cet hiver. Un joli coup sur le papier, mais l'Australien devra enfin confirmer un talent qui ne l'a toujours pas autorisé, jusqu'ici, à monter sur le podium d'un grand tour. A 34 ans, le temps commence à presser pour l'ancien lieutenant de Christopher Froome qui emmènera la formation américaine sur le Tour, à charge pour Bauke Mollema d'en faire de même sur le Giro. Revigoré moralement par son succès d'étape au Tour sur les pavés de Roubaix, Degenkolb semble se rapprocher de son niveau de 2015, quand il s'était imposé sur Milan-Sanremo et sur l'Enfer du Nord. Il lui faudra désormais cohabiter sur les classiques du Nord avec Stuyven et Pedersen (2e du dernier Ronde) qui ont pris de l'envergure en 2018 et ne souhaitent pas étouffer leurs ambitions personnelles.

Zoom sur…
Text de remplacement

Jasper Stuyven

Dans le Top 10 du Circuit Het Nieuwsblad, de Milan-Sanremo, du GP de l'E3, de Gand-Wevelgem, du Tour des Flandres et de Paris-Roubaix, Jasper Stuyven a indéniablement franchi un cap lors d'une saison 2018 qu'il a conclu en boulet de canon en remportant le GP de Wallonie ainsi que le GP Scherens. «Ces résultats m'insufflent une bonne dose de confiance pour la saison 2019 ; mais je ne peux pas dire pour autant qu'ils me satisfont totalement, commentait le Louvaniste cet hiver dans la presse flamande. Je cours toujours pour gagner et je ne veux pas me satisfaire d'accessits. Un changement important est intervenu dans notre équipe puisque Dirk Demol ne sera plus mon directeur sportif sur les Flandriennes (NdlR : il est parti chez Katusha). C'est lui qui m'avait convaincu de rejoindre l'équipe Trek. Cela va me faire bizarre de ne plus l'avoir à mes côtés. »

Fil info