Sport Vlaanderen – Baloise


Le manager, Christophe Sercu, va une nouvelle fois travailler dans la continuité avec la Sport Vlaanderen-Baloise. Après une année 2018 où les Flamands ont collectionné les places d’honneur sans jamais décrocher un grand succès significatif, la tâche restera sensiblement la même : apprendre le métier pour les plus jeunes au contact du peloton dans les classiques pavées et autres courses belges d’importance. Le noyau de 22 hommes comportera des gars expérimentés tels que Preben Van Hecke ou Thomas Sprengers pour aiguiller les jeunes pousses comme Emiel Planckaert, Mathias Van Gompel, Jordi Warlop ou encore Sasha Weemaes. Présent depuis 1994 dans le peloton, la philosophie reste toujours la même : se montrer dans les courses flamandes du calendrier. Pour cela, Sercu compte sur Allegaert ou Sprengers. La motivation ultime sera de performer au Ronde ou, en 2018, le 1er coureur de la Sport Vlaanderen-Baloise a fini… à la 47e place.

Zoom sur…
Text de remplacement

Jordi Warlop

Son nom ne vous évoque sans doute pas grand chose et pourtant Jordi Warlop est un talent à prendre en considération. Après une saison d’apprentissage, l’homme originaire de Diksmude a bien l’intention de passer un palier. Le troisième du Paris-Roubaix espoirs 2017 a pris du coffre et espère bien mener sa barque le plus loin possible. Capable de se débrouiller sur les pavés, il a également décroché le championnat de Flandre-Occidentale chez les espoirs.

Fil info