GROUPAMA – FDJ

Pour la quatrième saison de rang, les troupes de Marc Madiot ont conclu la défunte saison en faisant mieux que lors de la précédente. Afin de tenter d'améliorer encore le bilan comptable de 33 succès en 2018, le Mayennais a fait son marché du côté de chez BMC où il est allé chercher Küng, Frankiny et Scotson. Trois arrivées qui renforceront la profondeur d'un noyau désireux de briller de février à octobre. Vainqueur d'étape sur le Tour en juillet dernier, Démare étendra cette année son terrain d'action au Giro, entre les classiques printanières et la Grande Boucle sur lesquelles il espère toujours briller. Une course au maillot rose qui continue de fasciner Thibaut Pinot mais dont le Vosgien a choisi de se détourner, lui qui avait été contraint à l'abandon à la veille de l'arrivée à Rome, alors qu'il avait longtemps bataillé pour le podium. « Il est logique pour moi de retourner sur le Tour », commentait ainsi Pinot qui semble pourtant avoir beaucoup de mal à composer avec la pression inhérente à la plus grande course du monde. Vainqueur spectaculaire du Tour de Lombardie, le Français a définitivement prouvé qu'il pouvait aussi briller sur les courses d'un jour. Et si le nouveau tracé de Liège-Bastogne-Liège lui permettait de rêver de la Doyenne ?

Zoom sur…
Text de remplacement

Stefan Küng

Courtisé par près d'une dizaine de formations WorldTour l'été dernier, Stefan Küng a choisi de répondre favorablement à l'offre de Marc Madiot. A 25 ans, le Suisse s'est dit séduit par la structure de la formation française mais aussi par la liberté que celle-ci lui garantissait dans la perspective de la campagne des classiques flandriennes. Ancien équipier de Greg Van Avermaet chez BMC durant quatre saisons, le champion de Suisse du chrono souhaitait ardemment pouvoir jouer plus régulièrement sa carte personnelle sur des courses qui l'attirent depuis toujours. « Chez BMC, Greg était le leader unique, commente Küng. Les choses seront différentes désormais puisque j'endosserai un rôle de co-leader aux côtés d'Arnaud Démare pour les classiques du Nord. » Victime d'une fracture de la mâchoire sur le dernier Paris-Roubaix, Küng pourrait faire merveille cette saison sur les pavés de l'Enfer du Nord.

Fil info