Le jeune traileur de 17 ans s’est largement imposé sur 25 km, devant des pointures comme Etienne Van Gasse.

Thibault Triaille n’a pas encore 18 ans. Et pourtant, le jeune homme affiche déjà un curriculum vitae à faire pâlir plus d’un vieux briscard du trail. Mieux, samedi, le Rachecourtois a peut-être signé sa plus belle victoire, après s’être déjà imposé quatre fois en 2018.

Sur le trail de la Roche à Minguet, Thibault Triaille a laissé ses deux plus proches poursuivants à huit minutes, Thomas Thines et un certain Etienne Van Gasse. "Je me méfiais bien entendu entre autres de Van Gasse" , souligne celui qui porte depuis peu les couleurs du Team Trakkx. "Je ne connaissais pas son niveau actuel. Mais Van Gasse a tout de même été champion de Belgique. Et même s’il ne court plus régulièrement, je ne pense pas que l’on faiblisse aussi vite."

Van Gasse et tous les autres prétendants auront à peine eu le temps de voir l’ombre du jeune traileur de 17 ans dans la nuit de Porcheresse. Ce dernier a d’entrée de jeu allumé la mèche et largué tout son monde.

Cette victoire est d’autant plus belle pour Thibaut Triaille qu’il n’avait plus levé les bras depuis plusieurs mois. "J’ai été blessé à la hanche à la fin du mois d’août, je ne me réentraîne normalement que depuis début novembre" , précise-t-il.

"Je vais découvrir le semi-marathon"

Depuis son retour, il s’était contenté de places d’honneur, sur À Travers OIne (3e) ou le Oufti Trail (4e).

S’il entend à nouveau truster les plus belles marches des podiums cette saison, Thibaut Triaille aura aussi un autre objectif. "Je vais découvrir le semi-marathon" , confie-t-il. "Mon pic de forme est attendu pour cet été. Mais je dois encore établir un calendrier. Par ailleurs, avec la peste porcine, je ne sais pas m’entraîner comme je le souhaite pour le trail. J’ai seulement accès à une côte près de chez moi."

Parlant d’entraînement, Thibaut Triaille s’entraîne toujours seul. "Si j’ai un coach, il faut que celui-ci me plaise", clame-t-il.