Victime d'un direct sur la hanche droite, le Louvaniste a été contraint à l'abandon dès son entrée en lice sur les tatamis, face à l'Israélien Ben David.

Pas de chance pour Jorre Verstraeten ! Notre médaillé d'or, il y a deux semaines, au Grand Prix de Tel Aviv, s'est malheureusement blessé dès son premier combat, ce samedi, à Paris, face à l'Israélien Ben David. Et, sur les conseils de son entraîneur Cédric Taymans, DT francophone, il a tout simplement abandonné.

"Sur un mouvement, je suis retombé et ma hanche droite a heurté la sienne. Sur le coup, j'ai ressenti une violente douleur, mais j'ai quand même tenté de continuer. Je ne pouvais plus vraiment bouger et encore moins attaquer. Dès lors, l'Israélien a attendu que je me résigne. Mais c'est Cédric Taymans qui m'a dit d'arrêter parce qu'il sait que je ne l'aurais pas décidé moi-même. C'est la première fois que ça m'arrive et il faut que ce soit ici, à Paris, alors que je me sentais vraiment bien à l'échauffement. Dommage !"

Une fois revenu en salle d'échauffement, Jorre Verstraeten semblait avoir moins mal. En discussion avec Frédéric Georgery, DT francophone adjoint, il avait pris un air philosophe concernant les circonstances et, surtout, l'avenir.

"On verra ce dimanche. Si j'ai encore mal, je passerai une radio ou une écho, dès lundi, pour voir ce qu'il en est exactement et, surtout, ne pas prendre le risque d'aggraver la blessure. De toute façon, il n'était pas prévu que je participe au stage. Et mon prochain rendez-vous en compétition n'est prévu qu'en mars, au Maroc."