La Liégeoise a battu la Suissesse Tschopp pour monter sur la troisième marche du podium et ainsi terminer sa saison 2018 en beauté. De bon augure, déjà, pour les Jeux de Tokyo...

Après deux tentatives infructueuses, en 2012 et 2013, c'est-à-dire avant et après sa fameuse médaille de bronze olympique aux Jeux de Londres alors qu'elle combattait en -48 kg, Charline Van Snick a décroché le bronze au Masters, ce samedi, à Guangzhou (Chine). La Liégeoise y a, en effet, battu la Suissesse Tschopp, n°11 mondiale, pour terminer l'année 2018 en beauté.

Cette médaille, Charline y tenait particulièrement et elle a tout mis en oeuvre pour l'obtenir. Marquant après environ une minute de combat, sur son mouvement de retournement favori, elle a finalisé sa victoire avec un étranglement, obligeant son adversaire à abandonner ! Aucun doute : il s'agit d'un nouveau coup d'éclat pour Chachou, plus que jamais candidate à une médaille olympique, en 2020, aux Jeux de Tokyo !

Son parcours...

Huitième de finale > Bat l'Israélienne Temelkova (ippon)

Opposée à l'Israélienne Temelkova pour son entrée en lice dans ce Masters, Charline a confirmé sa récente victoire en demi-finale, mi-novembre, à La Haye, où elle avait décroché la médaille d'or. La Liégeoise n'a mis qu'une dizaine de secondes pour retourner son adversaire et mener au score, terminant le combat sur une immobilisation. Une victoire sans bavure au terme d'un face-à-face n'ayant plus rien à voir avec leur première confrontation, en 2017, à Tachkent, où l'Israélienne avait battu notre compatriote qui en était à ses débuts en -52 kg.

Quart de finale > Bat l'Espagnole Perez (waza-ari)

Face à l'Espagnole Perez, qu'elle avait battue lors de son premier combat, en février, à Düsseldorf, Charline est passée par le chas de l'aiguille. Les deux judokas ne parvenant pas à se départager au terme des quatre minutes réglementaires, elles poursuivirent lors d'une prolongation acharnée, indécise et stressante. Un moment immobilisée, Charline parvint quand même à s'en sortir avant de retourner, une fois de plus, son adversaire après plus de quatre autres minutes ! Un combat épuisant, mais une mission accomplie...

Demi-finale > Battue par la Française Buchard (ippon)

Retrouvant la Française Buchard, qui l'avait privée de la médaille de bronze au Mondial, en septembre, à Bakou, lors de leur seul affrontement jusqu'ici, Charline avait soif de revanche, mais elle fut rapidement coupée dans son élan sur un balayage de son adversaire après une quinzaine de secondes. Menée au score, la Liégeoise n'avait, dès lors, plus le choix que de se livrer, mais elle ne parvint pas à mettre la Française, n°2 mondiale, en danger. Au contraire, l'arbitre la pénalisa. Une fois, deux fois, trois fois, synonyme de défaite. Dur, dur...

Mais, en championne, Charline se ressaisit pour décrocher le bronze !